États-Unis: l'enseigne de produits alimentaires Goya visée par une campagne de boycott

L'enseigne de produits alimentaires hispaniques Goya est visé par une campagne de boycott.
L'enseigne de produits alimentaires hispaniques Goya est visé par une campagne de boycott. REUTERS/Mario Anzuoni

Une campagne de boycott vise les produits Goya, la plus grande société alimentaire hispanique du pays. En cause, les déclarations élogieuses du président de l’entreprise envers Donald Trump.

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

« Boycottez Goya », le message a été partagé des millions de fois sur les réseaux sociaux depuis jeudi. Et le mouvement ne cesse de grandir.

Un boycott provoqué par les déclarations du patron de Goya, Robert Unanue invité cette semaine à la Maison Blanche. « Nous sommes bénis d’avoir un dirigeant tel que le président Donald Trump qui est un bâtisseur. Et nous prions pour nos dirigeants, notre président et nous prions pour notre pays. »

Les produits alimentaires commercialisés par la société Goya sont largement consommés par la communauté hispanique américaine. Des sauces, des produits surgelés, des conserves...

Pour les initiateurs de la campagne de boycott, les déclarations de Robert Unanue sont une honte. « Donald Trump nous a traité de violeurs et de criminels, ils a détruit des familles entières et séparé des enfants de leurs parents, le soutenir est un affront à notre communauté », peut-on notamment lire sur certains groupes d’appels au boycott.

La représentante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez ou encore le créateur de la comédie musical Hamilton, Lin Manuel Miranda ont, eux aussi, appelé au boycott des produits Goya. Robert Unanue lui, maintient sa position. Dimanche, il a reçu le soutien de Donald Trump. « J’aime Goya Foods » a écrit le président sur Twitter.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail