Etats-Unis: Disneyworld rouvre ses portes malgré l'épidémie de coronavirus

Disneyworld a rouvert ses portes aux visiteurs malgré l'épidémie de coronavirus qui continue de s'accélérer aux Etats-Unis.
Disneyworld a rouvert ses portes aux visiteurs malgré l'épidémie de coronavirus qui continue de s'accélérer aux Etats-Unis. AP Photo/John Raoux

Alors que les cas de coronavirus continuent de flamber en Floride, le parc d'attractions de Disney à Orlando rouvrait ses portes ce week-end.

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

Masque et visière sur le visage, les employés de Disney accueillent de nouveau des milliers de visiteurs depuis ce dimanche 12 juillet. Après quatre mois de fermeture, une partie du parc d’attractions d’Orlando a rouvert avec de nouvelles règles.

Les masques sont obligatoires, plus de 4 000 distributeurs de désinfectants ont été installés, les espaces restauration ont été réaménagés. Et pour limiter le nombre de personnes et assurer la distanciation, les visiteurs ont dû réserver leurs billets en ligne. Les visites pour le mois de juillet sont déjà toutes complètes. Le parc a également dû revoir certaines de ses animations, les parades sont suspendues et certaines attractions restent fermées.

Une réouverture qui inquiète

Si les visiteurs étaient heureux de pouvoir à nouveau se plonger dans le monde de Disney, la réouverture du parc inquiète. La Floride est en passe de devenir le nouveau foyer de l’épidémie de coronavirus aux Etats-Unis avec plus de 10 000 nouvelles contaminations par jour. Le déconfinement a été mis en pause et même inversé dans certaines localités.

Sur les réseaux sociaux, certains parlent de décision irresponsable. En temps normal, le parc d’Orlando accueille chaque année 21 millions de personnes. Depuis le début de l’épidémie, Disney qui avait dû fermer tous ses parcs dans le monde a licencié des milliers d’employés. Si l’entreprise ne communique pas sur les chiffres exacts, certains experts estiment les pertes de Disney à plus d’un milliard de dollars.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail