Accéder au contenu principal

Le «New York Times» retire une partie de sa rédaction de Hong Kong

Le siège du «New York Times» à New York.
Le siège du «New York Times» à New York. © NGELA WEISS / AFP
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Une première à Hong Kong depuis le vote de la loi sur la sécurité nationale imposée par la Chine. Le New York Times va évacuer une partie de sa rédaction vers la Corée du Sud. Les nouvelles mesures régissant la presse sont trop floues, potentiellement risquées pour nos journalistes et on ne sait pas si nous pourrons encore travailler comme avant, explique le journal.

Publicité

D'ici l'an prochain, un tiers du bureau de Hong Kong aura déménagé. C'est le service numérique qui va partir, les journalistes chargés d'alimenter en temps réel le site du New York Times.

Une mesure de précaution, selon Nicole Taylor, la directrice de la Communication du journal américain : « Hong Kong soutient l'indépendance de la presse depuis plusieurs décennies et il est essentiel que cela continue, surtout quand on connaît le traitement réservé aux journalistes en Chine continentale, souligne-t-elle. Mais compte tenu des incertitudes actuelles, nous prévoyons de répartir une partie de notre rédaction à travers la région. »

La semaine dernière, les autorités hongkongaises n'ont pas voulu renouveler le visa d'un reporter du Times qui travaillait en Asie depuis une dizaine d'années. Aucune explication ne lui a été fournie.

Mais le quotidien jure qu'il va poursuivre, et même renforcer sa couverture de l'actualité régionale. C'est plus important que jamais, estime la direction du Times.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.