Accéder au contenu principal

Coronavirus: la Bolivie proclame l'état de «calamité publique»

La présidente par intérim Jeanine Anez a également annoncé, ce lundi, qu'elle était guérie d'une forme asymptomatique du nouveau coronavirus.
La présidente par intérim Jeanine Anez a également annoncé, ce lundi, qu'elle était guérie d'une forme asymptomatique du nouveau coronavirus. REUTERS/David Mercado/File Photo
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le dernier bilan de la pandémie de coronavirus dans le pays fait état de plus de 70 000 cas - 1 750 nouveaux cas rien que lundi - et d’un total de 2 583 décès.

Publicité

L'état de « calamité publique », proclamé ce lundi par le gouvernement intérimaire, permet à celui-ci de disposer de davantage de ressources pour faire face à la pandémie, à travers un crédit de la Banque centrale.

Le coronavirus touche une Bolivie profondément divisée entre l'actuel parti de droite au pouvoir et le MAS, le parti de l'ancien président déchu Evo Morales. Ce dernier, toujours majoritaire au Parlement, a refusé d'approuver l'octroi de fonds de la part d'organismes internationaux, notamment un prêt de 327 millions de dollars du FMI.

L'accélération de l'épidémie inquiète, notamment à La Paz. Une dizaine de marchés ont été fermés pour des cas de Covid-19, et plusieurs voix s'élèvent, dont celle du maire, pour rétablir une quarantaine stricte dans la capitale.

De leur côté, les forces de l'ordre manquent d'équipements de protection. Selon le ministère de la Défense, plus d'un millier de militaires ont contracté le Covid-19 et 16 sont décédés. Ce que déplore le lieutenant Flavio Tellez, interrogé par la rédaction de RFI en espagnol : « Nous avons participé à plusieurs enterrements de camarades morts dans l'accomplissement de leur devoir. C'est très difficile de dire aurevoir à un ami, un frère, un fils, mais ce sont les risques que chacun d'entre nous est prêt à prendre. » 

Pic attendu en septembre

Le Covid19 touche aussi des communautés autochtones dans l'est et le centre du pays.

Selon la ministre de la Santé, elle-même positive au Covid-19 et en quarantaine, le pic de l'épidémie devrait être atteint début septembre. Mais elle prévient que la Bolivie doit se préparer à une possible deuxième vague en fin d'année.

Les compétitions sportives ne doivent reprendre qu'au mois de novembre, en fonction de la situation sanitaire.

La présidente par intérim rétablie

Par ailleurs, la présidente par intérim de la Bolivie, Jeanine Anez, a annoncé lundi qu'elle était guérie d'une forme asymptomatique du nouveau coronavirus et qu'elle était en mesure de retourner au travail.

« Je retourne au travail », a-t-elle tweeté. Jeanine Anez avait annoncé le 9 juillet avoir contracté le Covid-19. Outre la présidente de droite, 53 ans, sept ministres ont également contracté le Covid-19 durant le mois de juillet.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.