Accéder au contenu principal

Canada: le Premier ministre Justin Trudeau sur la sellette

Canada: le ministre des Finances Bill Morneau (premier plan) et le Premier ministre Justin Trudeau sont mis en cause pour leurs liens avec l’organisation internationale UNIS. l'
Canada: le ministre des Finances Bill Morneau (premier plan) et le Premier ministre Justin Trudeau sont mis en cause pour leurs liens avec l’organisation internationale UNIS. l' REUTERS/Blair Gable
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le gouvernement canadien fait face à une pluie de critiques des partis d’opposition depuis quelques semaines, En cause, les liens étroits entre la famille du premier ministre Justin Trudeau et un organisme d’aide International, UNIS. Ce dernier aurait obtenu un contrat gouvernemental, sans suivre les règles habituelles. L’affaire est tellement grave que Justin Trudeau a accepté de comparaître ce jeudi devant un comité de députés.

Publicité

avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

C'est un évènement inhabituel. Il est en effet extrêmement rare qu’un Premier ministre accepte de répondre en petit comité aux questions des élus, d’autant plus que ce dernier se compose surtout de députés des partis d’opposition. Il est aussi rarissime que le dirigeant du Canada fasse l’objet de trois enquêtes successives du Commissaire à l’éthique pour avoir confondu ses propres intérêts et ceux de sa fonction.

Depuis 2015, cet organisme impartial a sanctionné à deux reprises le Premier ministre pour des violations sur la loi sur les conflits d’intérêt. Et l’enquête qui se déroule actuellement pour tirer au clair l’affaire autour de l’organisation caritative UNIS est la troisième concernant Justin Trudeau.

Les reproches faits à Justin Trudeau

Essentiellement d’avoir manqué de jugement. En plein confinement ce printemps, le gouvernement lance un programme de bourses d’été destiné à aider les étudiants qui travailleront comme bénévoles. Sauf que plutôt que de confier ce travail à des fonctionnaires, les élus recrutent l’organisation internationale UNIS, spécialisée justement dans le bénévolat des jeunes. Le problème, c’est qu’aucun appel d’offres n’a été lancé pour permettre à d’autres organisations de proposer leurs services au gouvernement. Et surtout, l’organisme UNIS est bien connu du Premier ministre et de son ministre des Finances, Bill Morneau. Ces derniers n’ont pourtant pas jugé bon de se retirer des discussions quand le gouvernement a choisi UNIS pour administrer le programme public. 

L’organisation caritative UNIS liée à la famille Trudeau

Depuis l’arrivée de Justin Trudeau à la tête du Canada, sa mère Margaret Trudeau, l’épouse du défunt Premier ministre Pierre-Elliot Trudeau, a donné près d’une trentaine de conférences lors d’événements organisés par UNIS pour plus de 160 000 euros.

L’épouse de Justin Trudeau, ainsi que son frère Alexandre comptent aussi parmi les conférenciers rémunérés par UNIS.

Le ministre des Finances, quand à lui, a omis de rembourser les frais de voyages de 25 000 euros payés par UNIS à sa famille il y a trois ans… Une somme qu’il a remboursée quelques heures avant de comparaître devant le Comité parlementaire des finances. Ce même comité qui va entendre le Premier ministre du Canada un peu plus tard dans la journée

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.