Accéder au contenu principal

Coronavirus aux États-Unis: la Fed ne bouge pas ses taux en soutien à l'économie

Le président de la réserve fédérale américaine Jerome Powell, lors d'une conférence de presse à Washington, le 3 mars 2020.
Le président de la réserve fédérale américaine Jerome Powell, lors d'une conférence de presse à Washington, le 3 mars 2020. Eric BARADAT / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les États-Unis ont franchi ce mercredi 29 juillet la barre des 150 000 morts dues au Covid-19. Le pays reste de loin le plus endeuillé au monde devant le Brésil.Surtout, le bilan quotidien se dégrade. Ce mardi, près de 1 600 décès supplémentaires liés au coronavirus ont été recensés en seulement 24heures. Un lourd bilan qui n'avait pas été atteint depuis deux mois et demi. Au-delà de la crise sanitaire, la pandémie continue de peser sur l'économie américaine. Résultat, la Réserve Fédérale maintient ses taux au plancher.

Publicité

Les taux de la Fed restent compris dans une fourchette de 0 à 0,25 %. Et ils ne remonteront pas tant que l'économie ne sera pas pleinement remise. Uneperspective dont la date est imprévisible, a souligné Jerome Powell, le président de la banque centrale améric aine.

« Le chemin que prendra notre économie est extraordinairement incertain et cela dépendra en grande partie de notre capacité à contrôler le virus, a-t-il déclaré. Dans la phase de réouverture, beaucoup de gens devraient pouvoir retourner assez rapidement au travail. Mais cela dépend de la capacité à tenir le virus sous contrôle et cela dépend du port du masque et des mesures de distanciations physiques. »

D’autant que la reprise de la pandémie commence à peser sur l'économie, a noté aussi Jerome Powell. Et même si la Fed se dit prête à utiliser l'ensemble de ses outils, elle exhorte les politiques à se servir de ceux dont ils disposent.

Appel du pied au Congrès

« Les mesures budgétaires qui ont été prises jusque-là ont fait une énorme différence pour les familles, les entreprises et les communautés à travers tout le pays, a reconnu Jerome Powell. Malgré cela, il faudra un moment avant de retrouver les niveaux d'activité et d'emploi du début de l'année. Et il faudra un soutien monétaire et financier continu pour y parvenir. »

Un appel du pied au Congrès qui commence à discuter d’un nouveau plan d'aide de 1 000 milliards de dollars. Des discussions qui s'annoncent tendues.

À lire aussi : Coronavirus: les républicains veulent réduire les aides versées aux chômeurs

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.