Accéder au contenu principal

Menacé par Donald Trump, l'avenir américain de TikTok entre les mains de Microsoft

Les influenceuses égyptiennes condamnées partageaient des vidéos sur le réseau social Tiktok.
Les influenceuses égyptiennes condamnées partageaient des vidéos sur le réseau social Tiktok. Lionel BONAVENTURE / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le chinois ByteDance accepte de céder les activités de TikTok aux États-Unis à Microsoft, le géant américain de l’informatique. Mais les négociations entre les deux firmes sont suspendues aux velléités de Donald Trump qui a déclaré vouloir l’interdire par décret.

Publicité

Sous fond de guerre froide entre Washington et Pékin, l’application vidéo populaire dans le pays est dans le collimateur de Donald Trump et TikTok se retrouve au cœur de la tourmente sino-américaine. Après d’intenses négociations entre l’entreprise chinoise et de potentiels repreneurs, dont Microsoft, le chinois ByteDance a accepté de céder les activités de TikTok, dont l’avenir américain est incertain.

En acceptant de céder ses activités américaines au géant informatique, la firme chinoise tente de sauver in extremis un accord avec la Maison Blanche sur l’avenir de l’application aux États-Unis, son principal marché. Soupçonné par Washington de partager ses données avec Pékin, l’acquisition de l’application par une firme américaine pourrait être une réponse aux craintes du président.

TikTok, un risque pour la sécurité nationale?

Très prisés des adolescents, TikTok est valorisée à 50 milliards de dollars et compte 80 millions d’utilisateurs actifs dans le pays. Pas étonnant donc que ByteDance ait insisté pour rester au capital de TikTok aux États-Unis, ce que Washington a refusé catégoriquement. Pour l’Administration américaine, la gestion des données privées de tant d’utilisateurs Américains par une entreprise chinoise représente un trop grand risque pour la sécurité nationale.

Le groupe chinois n’a pas répondu directement à Donald Trump mais a dit souhaiter multiplier par dix ses mille emplois existant sur le territoire américain. Il a aussi promis d’investir un milliard de dollars dans un fonds pour aider l’innovation américaine, selon le Financial Times.

Mais la menace du président américain d’interdire TikTok aux États-Unis pourrait mettre des bâtons dans les roues de Microsoft et d’autres investisseurs américains de ByteDance, comme Sequoia Capital et General Atlantic qui l’ont également approché.

►À découvrir sur RFI Savoirs – TikTok, le réseau chinois qui s’autocensure

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.