Accéder au contenu principal

Pérou: la production de cocaïne en hausse, selon une étude américaine

Destruction d'une plantation de coca, le 28 octobre 2015, à Nueva Esperanza, un village isolé de la municipalité de Ciudad Constitucion en Amazonie péruvienne.
Destruction d'une plantation de coca, le 28 octobre 2015, à Nueva Esperanza, un village isolé de la municipalité de Ciudad Constitucion en Amazonie péruvienne. AP Photo/Rodrigo Abd
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Pérou néglige-t-il ses efforts de lutte anti-drogue ? C’est apparemment la conclusion d’un récent rapport des autorités américaines qui parlent d’une augmentation l’an dernier entre 35 et 40% des plantations de coca ainsi que de la production de chlorydrate de cocaïne dans ce pays andin. Ces conclusions, les autorités péruviennes viennent de les rejeter avec force.

Publicité

Avec notre correspondant à QuitoÉric Samson

L’étude américaine comporte « de sérieuses erreurs », affirme dans un bulletin de presse la commission nationale pour le Développement et la vie sans drogue (Devida), organisme public qui détermine la politique anti-drogue du Pérou.

Pour le président de la commission, Ruben Vargas, la Maison Blanche n’a pas tenu compte du fait que 9 000 hectares de coca sont utilisés pour des usages traditionnels et donc légaux au Pérou. « Près de six millions de Péruviens consomment chaque année de la coca qui ne se transformera donc jamais en cocaine », ajoute Vargas.

Outre ce que l’on appelle ici « chacchar », la mastication de la feuille de coca pour notamment combattre la fatigue et les effets de l’altitude, le Pérou produit des thés, biscuits, shampoings et autres produits naturels à base de coca.

Autre erreur selon Vargas : Washington n’a pas tenu compte de 18 000 hectares de plantation érradiquées l’an dernier. Pour le fonctionnaire péruvien, la superficie en 2019 des plantations de coca illégales était de 53 000 hectares au Pérou et non pas de 73 000 hectares comme l’affirme Washington.

Les divergences entre les États-Unis et le Pérou touchent également les estimations de production de chlorydrate de cocaïne. Washington parlent de 705 tonnes de drogue produites l’an dernier au Pérou alors que Lima n’en reconnaît que 400 tonnes.

À lire aussi : Pérou: des milliers d'hectares de plantations de feuilles de coca détruits

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.