Présidentielle américaine: suspense prolongé autour de la colistière de Joe Biden

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, lors d'une conférence de presse le 30 juin 2020 à Wilmington, Delaware.
Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, lors d'une conférence de presse le 30 juin 2020 à Wilmington, Delaware. ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Le candidat démocrate avait promis de révéler le nom de sa colistière début août, mais le processus de sélection a pris du retard. Le choix doit être annoncé seulement quelques jours avant la convention démocrate prévue à partir du 17 août prochain.

Publicité

On sait déjà que Joe Biden choisira une femme… Mais qui sera la colistière du candidat pour l’élection présidentielle de novembre prochain ? La question reste en suspens après le report de l’annonce.

Il y a deux raisons qui expliquent ce report. D’abord, le casting s’avère plus compliqué que prévu. En coulisses, l’équipe continue de s’entretenir à distance avec des candidates potentielles, elle passe en revue leurs bilans et fait des sondages pour savoir avec quelle femme à ses côtés Joe Biden aura les meilleures chances d’être élu.

Probable candidate en 2024

La sénatrice afro-américaine Kamala Harris avait longtemps le vent en poupe mais d’autres élues sont désormais scrutées de plus près par Joe Biden. C’est notamment le cas de la députée noire Karen Bass. Son profil semble tellement en bonne position que l’équipe de campagne de Donald Trump s’en est pris à elle révélant des voyages qu’elle a effectué à Cuba durant sa jeunesse. Ils accusent Joe Biden de vouloir mettre « une communiste à une marche de la présidence », rapporte notre correspondante à New York, Loubna Anaki

Dans la liste des colistières éventuelles du candidat démocrate, il y aussi Susan Rice, ancienne conseillère à la sécurité nationale sous Barack Obama. Enfin, la sénatrice Elizabeth Warren est toujours en course. Elle a été en contact permanent avec Joe Biden depuis qu’elle s’est retirée de la course à la présidentielle. Elle a même participé à l’élaboration du plan pour l’économie que Joe Biden a dévoilé la semaine dernière. 

Un choix tactique

La seconde raison qui a poussé le candidat à retarder l’annonce, c’est un choix tactique. Les candidats démocrates précédents comme Hillary Clinton ou Barack Obama avaient révélé le nom de leur colistier seulement quelques jours avant la convention de leur parti. Objectif de ces annonces de dernière minute : créer un élan politique et médiatique autour de la colistière qui dure au moins le temps de la convention.

►À (re)lire – Présidentielle américaine: le colistier, un choix stratégique de campagne

Une chose est sûre, le choix de celle qui deviendra vice-présidente en cas de victoire de Joe Biden est crucial. Elle sera probablement la candidate démocrate pour l’élection présidentielle dans quatre ans. Et elle doit se tenir prête à gouverner dès le premier jour. C’est une condition exigée par Joe Biden lui-même, compte tenu de son âge – 77 ans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail