Accéder au contenu principal

Argentine: un accord enfin trouvé sur la restructuration de la dette avec les créanciers

Le gouvernement et les créanciers privés de l’Argentine sont enfin parvenus à un accord sur la restructuration d’une partie de la dette publique du pays, portant sur un montant de 66 milliards de dollars.
Le gouvernement et les créanciers privés de l’Argentine sont enfin parvenus à un accord sur la restructuration d’une partie de la dette publique du pays, portant sur un montant de 66 milliards de dollars. REUTERS/Annegret Hilse
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Après des mois de négociations tendues, le gouvernement et les créanciers privés de l’Argentine sont enfin parvenus à un accord sur la restructuration d’une partie de la dette publique du pays, portant sur un montant de 66 milliards de dollars. Une dette contractée par l’ex-président Mauricio Macri et que le nouveau gouvernement de centre-gauche avait qualifié d’« insoutenable ». Cet accord devrait permettre à l’Argentine de sortir du défaut de paiement dans lequel elle avait basculé au mois de mai.

Publicité

De notre correspondante à Buenos Aires,  Aude Villiers-Moriamé

L’annonce a été faite à l’aube, via un communiqué du ministère de l’Économie. Les détails de cet accord avec les grands groupes de créanciers privés qui avaient jusqu’ici rejeté les offres du gouvernement ne sont pas tous précisés, mais les deux parties ont en tout cas réglé les points qui étaient les plus litigieux. 

Le gouvernement argentin s’est notamment engagé à commencer les remboursements dès le début de l’année 2021. Un changement considérable par rapport à sa première offre de restructuration, qui proposait un moratoire sur les paiements jusqu’en 2023. Le pays a aussi augmenté la valeur nominale des obligations.

Le délai pour que tous les créanciers privés de l’Argentine acceptent cette offre finale a été étendu jusqu’au 24 août. Selon la presse spécialisée, l’accord conclu permettrait à l’Argentine d’économiser jusqu’à 30 milliards de dollars. 

Mais les négociations ne s’arrêtent pas là: le gouvernement doit maintenant s’atteler à négocier la restructuration de sa dette auprès du Fonds monétaire international. Le FMI avait prêté 44 milliards de dollars à l’Argentine pour l’aider à faire face à la crise économique que le pays traverse depuis 2018.

À écouter: Les conséquences économiques de la pandémie en Argentine

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.