Accéder au contenu principal

De la Martinique à Washington, Karine Jean Pierre, directrice de campagne de Kamala Harris

Karine Jean Pierre, née en Martinique de parents haïtiens et directrice de campagne de Kamala Harris, colistière de Joe Biden pour la présidentielle américaine de novembre.
Karine Jean Pierre, née en Martinique de parents haïtiens et directrice de campagne de Kamala Harris, colistière de Joe Biden pour la présidentielle américaine de novembre. Getty Images via AFP

Aux États-Unis, au troisième jour de la convention démocrate, plusieurs discours sont attendus ce mercredi 19 août. Ceux de l’ancien président Barack Obama, de la candidate malheureuse Hillary Clinton et celui de Kamala Harris, la colistière de Joe Biden. Sa nomination avait été un signal fort en direction de la communauté afro-américaine, mais n’oublions pas sa directrice de campagne : Karine Jean Pierre, née en Martinique de parents haïtiens et qui, à 43 ans à peine, a déjà participé à trois campagnes présidentielles. Portrait.

Publicité

Juin 2019 : un homme se précipite sur scène lors d’une réunion publique à laquelle participe Kamala Harris. Immédiatement, la modératrice du forum se place avec courage entre l’intrus et la sénatrice ; elle s’appelle Karine Jean Pierre. 

Née en Martinique (ses parents ont fui Haïti et la dictature Duvalier), elle passe sa petite enfance en France avant de rallier New York. Sa mère est aide-soignante à domicile et son père, malgré sa formation d’ingénieur, chauffeur de taxi. Repérée à la prestigieuse université Columbia, elle participe en 2008 à la campagne de Barack Obama, qu’elle suit à la Maison Blanche.

Pour sa réélection, le président lui confie un poste clé : les États encore indécis, les swing states. Mais cette fois, après la victoire, Karine Jean Pierre revient dans son ancienne université pour y donner des cours, devient analyste politique à la télévision et porte-parole d’un mouvement de soutien aux candidats progressistes…

Cette mère d’une petite fille de cinq ans, qu'elle a adoptée, ne résiste pas à l’envie de participer à une troisième campagne. En juin, Joe Biden la charge des relations avec les communautés et les groupes qui pèsent dans la présidentielle : les femmes, les Afro-Américains, les progressistes. Et c’est donc très naturellement qu’elle a aussi pris, il y a quelques jours, les fonctions de directrice de campagne de Kamala Harris.

À écouter aussi : l’arrivée de Kamala Harris dans la course à la présidentielle américaine

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.