États-Unis: les incendies ravagent la Californie alors que la chaleur atteint des records

Une camionnette roule sur un viaduc d'autoroute alors que les flammes de l'incendie approchent, en périphérie de Vacaville, Californie, le 19 août 2020.
Une camionnette roule sur un viaduc d'autoroute alors que les flammes de l'incendie approchent, en périphérie de Vacaville, Californie, le 19 août 2020. REUTERS/Stephen Lam
Texte par : RFI Suivre
2 mn

De violents incendies ravagent à nouveau la Californie et des milliers de personnes ont dû fuir leur maison ce mercredi 19 août dans le nord de l'État. Dès mardi, le gouverneur Gavin Newsom a annoncé l'état d'urgence. Les feux, qui progressent très rapidement, sont nourris par des vents violents, de fortes températures et la foudre.

Publicité

Végétation calcinée, voitures et habitations ravagées par les flammes: la Californie a déjà vu au moins 48 000 hectares partir en fumée au cours des derniers jours. « Nous sommes actuellement en train de lutter contre 367 hectares », a précisé Gavin Newsom, le gouverneur de Californie.

Des milliers de personnes ont dû être évacuées en pleine nuit, notamment à quelques kilomètres de San Francisco où sévissent deux des plus grands brasiers répertoriés par les autorités. À Vacaville, une ville d'environ 100 000 habitants, beaucoup ont été réveillés par leurs voisins ou les pompiers et ont fui simplement vêtus de leurs pyjamas.

Un hélicoptère de secours s'est écrasé

Au sud-est de San Francisco, un hélicoptère de secours s'est écrasé entrainant la mort du pilote. En raison de la taille et de la complexité des sinistres, les pompiers de Californie sont au maximum de leurs capacités et ils ont demandé du renfort. Le Nevada, l'Arizona et le Texas ont répondu présents.

Bon nombre de ces incendies auraient été causés par la foudre qui a frappé plus de 10 000 fois au cours de ces trois derniers jours. Les incendies sont renforcés par une vague de chaleur sans précédent.

La Vallée de la mort a d'ailleurs enregistré dimanche une température record de plus de 54°C. Ce qui pourrait devenir la troisième température la plus élevée jamais enregistrée sur Terre.

►À lire aussi : États-Unis: la Californie de nouveau touchée par de violents incendies

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail