Accéder au contenu principal

Incendies aux États-Unis: Donald Trump estime que le climat «finira par se refroidir»

Le président américain lors d'une réunion à propos des violents incendies en Californie, le 14 septembre 2020.
Le président américain lors d'une réunion à propos des violents incendies en Californie, le 14 septembre 2020. REUTERS/Jonathan Ernst
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le président américain était lundi 14 septembre sur la côte ouest américaine pour faire un point sur les opérations de lutte contre ces incendies. Climatosceptique assumé, le président américain n’a pas manqué de mettre en doute tout lien entre le changement climatique et les incendies.

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

Alors que le gouverneur de Californie venait tout juste de lui demander de respecter les différentes opinions sur le changement climatique et surtout de respecter le fait que la Californie croit en la science, Donald Trump n’a pas pu s’empêcher de montrer son scepticisme lorsque Wade Crowfoot, le responsable des ressources naturelles de l’État l’interpelle sur la question.

« Ça finira par se refroidir », déclare le président américain. Ce à quoi lui répond Wade Crowfoot : « Si seulement la science vous donnait raison ». Puis Donald Trump rétorque par un « Je ne crois pas que la science sache réellement ».

Ce n’est pas la première fois que le président américain nie l’existence du changement climatique. Mais certains responsables espéraient que face aux violents incendies qui ravagent en ce moment la Californie, l’Oregon et l’État de Washington, Donald Trump éviterait ce genre de déclarations, d’autant plus qu’il était sur place pour apporter son soutien aux autorités locales dans leur lutte contre les feux.

Un nouvel échec de Trump pour Biden

Au même moment, Joe Biden faisait un discours justement sur ces incendies et le climat. Il a accusé le président d’« échouer dans la gestion de la crise environnementale tout comme il a échoué dans la gestion de la crise sanitaire ». Pour le candidat démocrate à la présidentielle : « Cette crise est parmi les plus graves de notre époque. Elle nécessite de l’action et non du déni… Si l’on donne à un pyromane du climat quatre années de plus à la Maison Blanche, comment peut-on s’étonner que l’Amérique s’embrase davantage ? »

Les propos du jour de Donald Trump sur la science ont déclenché de vives critiques, mais la Maison Blanche s’est refusée à tout autre commentaire.

►À écouter aussi : C'est dans ta nature - Vive le feu ! Comment les plantes résistent aux incendies

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.