Accéder au contenu principal

Chili: les «fêtes de la patrie» perturbées par les restrictions liées au Covid-19

Une personne agée agite un drapeau chilien pendant les «fêtes de la patrie» à Santiago le 16 septembre 2020.
Une personne agée agite un drapeau chilien pendant les «fêtes de la patrie» à Santiago le 16 septembre 2020. AP Photo/Esteban Felix
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Au Chili, c'est la célébration la plus importante de l'année, avec Noël et le Jour de l'an : les « fêtes de la patrie », le 18 et le 19 septembre. Les festivités durent plusieurs jours et les Chiliens se réunissent en famille ou entre amis autour d'un barbecue notamment. Cette année, Covid-19 oblige, les célébrations sont réduites au strict minimum.

Publicité

Avec notre correspondante à Santiago, Justine Fontaine

En ce long week-end de fête nationale, les Chiliens des communes déconfinées n'ont droit qu'à cinq invités chez eux maximum et les rassemblements en extérieur sont limités à dix personnes. Dans les communes confinées en revanche, interdiction de recevoir des gens chez soi ou de se réunir à l'extérieur.

Ce samedi, Jonathan est venu prendre l'air dans un parc de Santiago avec sa compagne et ses enfants. La fête nationale aura été très tranquille chez eux. « Nous avons invité mon père à déjeuner une fois, et nous n'avons reçu aucune autre visite à la maison à cause des enfants, et parce qu'on vit avec la mère de ma compagne, qui est âgée et souffre d'hypertension », explique le père de famille.

Un peu plus loin, Nathaly, 27 ans, se repose à l'ombre. Pour elle aussi, ce week-end était loin de l'ambiance des autres années. « Pour les jeunes surtout, cette fête c'est comme un anniversaire qui durerait trois jours. Mais maintenant on ne peut pas faire ça. Alors c'était beaucoup plus familial, plus intime », témoigne-t-elle.

Pour Sandra, la cinquantaine, impossible d'échapper à une certaine nostalgie. Alors sur la pelouse, elle improvise quelques pas de cueca, une danse typique du Chili. « Les autres années, j'allais toujours aux fêtes traditionnelles, sur la côte. Cela me manque, mais on pourra bien y retourner un jour ! », espère-t-elle.

Beaucoup de Chiliens semblent avoir été prudents, mais les professionnels de santé craignent tout de même une hausse du nombre de cas de Covid-19 dans les prochains jours, à cause des repas en famille ou entre amis organisés pendant la fête nationale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.