Accéder au contenu principal

Mike Pompeo menace de fermer l'ambassade américaine à Bagdad et de rappeler le contingent

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, ici à New York le 20 août 2020.
Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, ici à New York le 20 août 2020. Mike Segar/Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'AFP révèle que les Etats-Unis ont posé un ultimatum aux autorités irakiennes la semaine dernière : les attaques contre les intérêts américains doivent cesser dans le pays, où Washington fermera son ambassade et rappellera ses 3 000 soldats déployés sur place. Un coup de pression qui a fait réagir les responsables. Mais est-ce que cela sera suffisant ?

Publicité

Avec notre correspondante à Bagdad, Lucile Wassermann

« Les Américains ne sont pas énervés, ils sont très, très, très énervés ».  Voilà ce qu'affirme un responsable irakien à l'AFP. L'agence de presse révèle que Mike Pompeo, le secrétaire d'Etat américain, a menacé le président irakien la semaine dernière de fermer l'ambassade américaine et de rapatrier leur contingent militaire si les attaques ne cessent pas contre leurs intérêts dans le pays.

Depuis plus d'un an, la représentation de Washington à Bagdad et les bases militaires où ses troupes sont déployées, sont régulièrement visées par des tirs de roquettes. Plus récemment, d'autres attaques ont également ciblé des convois, à l'aide d'engins explosifs improvisés.

C'en est donc trop pour Mike Pompeo. Du côté des responsables irakiens, ce coup de pression semble déjà avoir eu ses effets : plusieurs personnalités, comme l'influent leader chiite Moqtada Sadr, ont ainsi appelé à identifier les responsables des attaques. Mais ces réactions auront-elles l'effet escompté sur les factions armées ? Difficile à croire, alors que Mike Pompeo vient finalement d'envisager ce dont ces groupes rêvent depuis toujours : un départ définitif des Etats-Unis en Irak.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.