Accéder au contenu principal

Chris Wallace, journaliste à Fox News, choisi pour arbitrer le débat Trump-Biden

Chris Wallace en 2015 dans son bureau de FoxNews à Washington.
Chris Wallace en 2015 dans son bureau de FoxNews à Washington. Getty Images
3 mn

C’est l’un des moments phares de la campagne présidentielle aux États-Unis, le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden. Et c’est un journaliste de la chaîne Fox News, Chris Wallace, proche du président républicain, qui doit arbitrer le duel entre les deux prétendants à la présidence. Mais cela ne veut pas dire que Donald Trump peut compter sur sa clémence ou des questions partisanes.

Publicité

Chris Wallace est un visage familier des téléspectateurs américains. Agé de 72 ans, il est considéré comme l’un des meilleurs intervieweurs de la télévision. Moins pugnace que son père Mike, qui était ancien reporter de l'émission culte de CBS « 60 Minutes », Chris Wallace n'hésite pas non plus à aller à la confrontation.

Ayant travaillé longtemps comme modérateur et journaliste politique pour NBC et ABC, Chris Wallace passe en 2003 à Fox News où il présente l’émission d’actualité « Fox News Sunday ». Malgré les positions conservatrices défendues par la chaîne, le journaliste a su préserver une réputation d’intervieweur apprécié par les deux camps politiques.

Ainsi il n’a pas hésité à mettre en difficulté le président lors d’un entretien en juillet dernier. Donald Trump avait assuré avoir « excellé » à un test cognitif selon lui très difficile. Commentaire de Chris Wallace : « Enfin, ce n'était pas le plus dur », soulignant au passage qu'il fallait notamment identifier un dessin représentant un éléphant.

Lors de la même interview, le journaliste n’a pas non plus hésité à contredire le président sur les taux de mortalité de la pandémie de Covid-19.

Donald Trump qui pourtant ne cesse de vanter les mérites de FoxNew, sa chaîne préférée, a tout de même mis en doute l’impartialité de Chris Wallace. « Chris est bon, mais je parie qu'il ne posera pas de questions difficiles à Joe Biden. Il me posera les questions qui fâchent et ça sera injuste, ça ne fait aucun doute », a déclaré le président, estimant que le journaliste sera peut-être « contrôlé par la gauche radicale » lors du débat.

Donald Trump avait pourtant reconnu ses qualités d’intervieweur lors du débat avec la candidate démocrate Hillary Clinton en 2016. Chris Wallace pour sa part a fait savoir qu’il ne comptera pas vérifier les propos des deux candidats. Le « fact checking », dit-il, ce n’est pas du ressort du modérateur.

En revanche, il avait son mot à dire sur le choix des thèmes abordés. Et il a entre autres choisi le sujet « race et violences dans nos villes ». Pour le journaliste Steven A. Holmes, ce choix est déjà un parti pris du journaliste, un thème qui favorise Donald Trump et fait écho à la rhétorique républicaine qui rend le mouvement Black Lives Matter responsable des violences.

►À écouter aussi : Good Morning de Cleveland, théâtre du premier débat de la présidentielle américaine

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.