Accéder au contenu principal

Une juge américaine donne raison à Apple dans son conflit avec Epic Games

Apple et Epic Games, l'éditeur du célèbre jeu Fortnite, se livrent une bataille sans merci.
Apple et Epic Games, l'éditeur du célèbre jeu Fortnite, se livrent une bataille sans merci. CHRIS DELMAS / AFP
2 mn

Dans sa bataille contre Apple, Epic Games perd une manche. Une juge américaine vient de donner tort à l'éditeur du célèbre jeu de tir et de survie Fortnite. Il dénonce les pratiques « tyranniques » du géant de la tech concernant iOS, le système d'exploitation d'appareils mobiles d'Apple. Selon Epic Games, la commission prélevée par Apple sur les transactions des consommateurs est trop salée.

Publicité

La bataille a commencé en août dernier quand Epic Games tente de contourner le système de paiement d'Apple, et donc la taxe qu'il prélève sur les transactions. Apple répond en bannissant le jeu Fortnite de son magasin.

L'éditeur estime que la commission payée à Apple est beaucoup trop élevée. Une commission de 30%, d'un niveau standard dans l'industrie, et qui sert à assurer le bon fonctionnement de l'App Store et la sécurité des utilisateurs, rétorque Apple.

Une juge californienne donne aujourd'hui raison au géant de la tech considérant qu'Epic Games avait rompu le contrat. Elle n'a pas voulu forcer Apple à réinstaller Fortnite, mais n'exclut pas un procès qui pourrait avoir lieu en juillet 2021. 

Cette fois-ci, Epic Games devrait s'allier notamment à Deezer et à Spotify. Une douzaine d'entreprises rassemblées sous le nom de la « Coalition pour l'équité entre applications », qui veulent faire évoluer la réglementation sur les magasins d'applications. Elles reprochent aux opérateurs de plateformes mobiles - principalement Apple et Google - d'écraser la concurrence en favorisant leurs propres produits.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.