Accéder au contenu principal

Canada: la mort en direct d'une Amérindienne à l'hôpital fait scandale

Drapeau du Québec.
Drapeau du Québec. Flickr CC BY 2.0 Quentin THEURET
Texte par : RFI Suivre
4 mn

La mort presque en direct, lundi 28 septembre, d’une femme autochtone de 37 ans dans un hôpital du Québec continue à provoquer la colère et l’indignation aux quatre coins du Canada. Joyce Echaquan s’est filmée et a partagé sa vidéo avec des proches alors qu’elle réclamait de l’aide au personnel soignant, étendue sur une civière. Dans l’enregistrement, on entend deux infirmières insulter et proférer des remarques racistes envers cette mère de 7 enfants, membre d’une communauté amérindienne du nord de Montréal.

Publicité

Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

Entrée à l’hôpital pour des douleurs à l’estomac, Joyce Echaquan a agonisé en subissant les insultes racistes de celles qui devaient la soigner. Dans l’enregistrement vidéo, on entend les cris de détresse de cette mère atikamekw de 37 ans.

Sa mort survient un an après la parution d’un rapport du gouvernement dénonçant le racisme dont sont victimes les membres des Premières Nations dans les services publics au Québec.

Fondatrice d’une maison d’hébergement pour autochtones, Pénélope Guay ne veut pas d’une nouvelle étude : « On a plein d’écrits qui dénoncent comment on est traités. Cela ne peut plus être comme avant. »

« Travail de longue haleine »

Pressé de questions par l’opposition à ce sujet, le gouvernement répond qu’il faut du temps pour lutter contre la discrimination que subissent les Premières Nations. « C’est un travail de longue haleine, défend Isabelle Charest, ministre de la Condition féminine. Mais on y travaille. »

La ministre des Affaires autochtones, Sylvie D'Amours, a également réagi. Elle est vivement mise en cause et les organisations de défense des Premières Nations demandent sa démission.

Une des infirmières impliquées dans cette affaire a été congédiée. Plusieurs enquêtes démarrent pour éclaircir les circonstances du décès de Joyce Echaquan.

À lire aussi : Racisme au Canada: la violence de la police contre les autochtones fâche de plus de plus

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.