Accéder au contenu principal

Au moins 3 000 migrants honduriens, en route vers les États-Unis, entrent au Guatemala

En route vers les États-Unis, ces migrants honduriens arrivent à Entre Rios, au Guatemala, après avoir passé la frontière, le 1er octobre 2020.
En route vers les États-Unis, ces migrants honduriens arrivent à Entre Rios, au Guatemala, après avoir passé la frontière, le 1er octobre 2020. Johan ORDONEZ / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En Amérique centrale, un nouveau groupe de plusieurs milliers de migrants a pris la route de l’exil pour se diriger vers les États-Unis malgré l’épidémie de Covid-19. Ils ont quitté le Honduras et traversent actuellement le Guatemala, qui vient de rouvrir ses frontières. Ce jeudi 1er octobre, plus de 3 000 migrants sont entrés au Guatemala.

Publicité

Au moins 3 000 migrants honduriens formant une caravane humaine ont franchi, jeudi 1er octobre, la frontière du Guatemala, dans l'espoir de rejoindre les États-Unis. Ils ont quitté dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre San Pedro Sula, deuxième ville du Honduras, située à 180 kilomètres au nord de Tegucigalpa.

Comme lors de caravanes précédentes, les migrants ont invoqué le chômage, des services défaillants d'éducation et de santé, ainsi que la violence des gangs pour expliquer leur fuite. Raisons auxquelles s'ajoutent désormais les conséquences économiques et sociales de la pandémie de Covid-19.

Selon la Croix-Rouge, qui porte assistance aux migrants, 1 200 personnes ont quitté dans la nuit San Pedro Sula dans un premier groupe, suivi quelques heures plus tard par environ 2 000 autres. La majorité d'entre eux sont des hommes jeunes.

Levée des restrictions

« Selon nos premiers chiffres, il y a approximativement 3 000 personnes dans cette caravane, explique Jorge Lemus, porte-parole de la Croix-Rouge guatémaltèque. En raison de l’épidémie de coronavirus au Guatemala, il faut présenter un test négatif de Covid-19 réalisé dans les 72 heures pour entrer dans le pays. Lorsque nous sommes arrivés à la frontière ce jeudi matin, la situation était très tendue. Les gens ont rompu le périmètre policier installé par les autorités guatémaltèques. Ils sont entrés au Guatemala sans passer par les contrôles anti-Covid. La majorité des gens qui viennent du Honduras ne portent pas de masques. Alors, nous en distribuons le plus possible pour protéger les migrants et le reste de la population. »

Depuis janvier, date d'un dernier départ d'environ 2 000 personnes, aucun appel à partir lancé sur les réseaux sociaux n'avait prospéré, notamment en raison des restrictions et risques liés à la crise sanitaire du coronavirus. Ces dernières années, des milliers de ressortissants d'Amérique centrale se déplaçant par grands groupes ont franchi la frontière avec le Mexique, avec pour objectif de passer la frontière américaine.

Après les grandes caravanes de la fin 2018 et le début 2019, face aux menaces de rétorsion du président américain Donald Trump pour empêcher ces caravanes d'approcher la frontière avec les États-Unis, le Mexique a déployé quelque 26 000 militaires aux frontières sud et nord du pays. Selon le gouvernement hondurien, au 27 septembre, 31 022 Honduriens avaient été expulsés, la plupart du Mexique et des États-Unis et le reste du Guatemala.

(Avec AFP)

► À lire aussi : Un an après, que sont devenus les migrants du Honduras ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.