Accéder au contenu principal

Transferts d'argent à Cuba: quelles solutions après la fermeture de Western Union ?

L’argent envoyé depuis l’étranger, les remesas, reste une nécessité pour de nombreux Cubains, qui doivent trouver une solution alternative à la fermeture de Western Union d'ici la fin novembre 2020.
L’argent envoyé depuis l’étranger, les remesas, reste une nécessité pour de nombreux Cubains, qui doivent trouver une solution alternative à la fermeture de Western Union d'ici la fin novembre 2020. AP Photo/Franklin Reyes, File
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L’entreprise américaine de transfert de fond est forcée de quitter Cuba dans un mois, suite à de nouvelles sanctions de l’administration Trump. Une décision justifiée selon Washington, car l’intermédiaire de Western Union sur l’île est une entreprise financière cubaine détenue par les militaires du régime. L’envoi d’argent à Cuba par la diaspora est une ressource essentielle pour des milliers de Cubains. Mais avant même la fermeture de Western Union, les Cubains s’organisent et inventent de nouvelles manières de recevoir des fonds.

Publicité

Avec notre correspondante à La Havane, Domitille Piron

Quatre cent sept agences Western Union fermeront d’ici la fin du mois de novembre à Cuba. Dans les derniers mois, Western Union et sa branche cubaine avaient déjà été visés à plusieurs reprises par l’administration Trump. L’interdiction d’effectuer des transactions avec Fincimex, l’entité financière cubaine détenue par l’armée qui gère ces transferts de fonds, oblige cette fois ci l’entreprise américaine à quitter l’île.

Cependant, l’argent envoyé depuis l’étranger restera toujours une nécessité pour de nombreux Cubains. Comme ils en ont l’habitude, ils inventent des méthodes pour contourner les blocages et restrictions. De particulier à particulier par exemple : c’est ce que fait désormais Yosvany pour recevoir de l’argent du Mexique.

« Je ne sais pas bien comment ça fonctionne, mais ils se mettent en contact là-bas, nous confie-t-il. L'argent est envoyé sur un compte en banque et moi, j’ai juste eu à aller chez une autre personne ici et il me donne l’argent. Mais bon, je ne le connais pas, je ne sais pas qui c’est... Western Union, c’était plus sûr. C’est un organisme officiel, c’était mieux ! »

Bitcoins changées en monnaie nationale

Pour les plus connectés, les cryptomonnaies, qui ont de plus en plus de succès à Cuba, permettent également d’échapper aux sanctions américaines pour transférer des fonds.

« Ces bitcoins que les familles à l’extérieur envoient à Cuba, on les change en monnaie nationale cubaine, pour ceux qui veulent recevoir de l’argent liquide et pouvoir faire des achats ici », explique Camila Fernandez, adepte des bitcoins

La récente ouverture de comptes bancaires en devises à Cuba permet également de recevoir directement certaines monnaies étrangères sur un compte cubain, si la banque internationale ne craint pas les sanctions américaines.

À écouter : Cuba: le marché noir prospère sur fond de sanctions américaines et de crise sanitaire

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.