Accéder au contenu principal

Joe Biden choisit son conseiller Ron Klain comme chef de cabinet

Ron Klain aux côtés de Joe Biden, alors vice-président, en 2014, quand il était coordinateur pour la lutte contre Ebola.
Ron Klain aux côtés de Joe Biden, alors vice-président, en 2014, quand il était coordinateur pour la lutte contre Ebola. REUTERS/Larry Downing
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Alors que Donald Trump continue de contester sa défaite, Joe Biden commence à mettre en place son administration avec une première décision : la nomination de Ron Klain, un vétéran du Parti démocrate, fidèle de très longue date du président élu des États-Unis, au poste de secrétaire général de la Maison Blanche.

Publicité

Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salve

Les deux hommes travaillent ensemble depuis plus de trente ans. Ron Klain, 59 ans, était déjà chef de cabinet de Joe Biden quand il était vice-président de Barack Obama. Un poste qu’il a aussi occupé sous Al Gore dans les années 1990.

Diplômé de droit à Harvard, originaire du Midwest, il a d’abord été avocat avant de devenir conseiller des candidats démocrates à la présidentielle : Al Gore, John Kerry, Hillary Clinton et, bien sûr, Joe Biden. Ces derniers mois, Ron Klain faisait partie de l’équipe restreinte chargée d’entraîner Joe Biden pour les débats télévisés.

Il connaît aussi par cœur les arcanes du Congrès à Washington. Dans les années 1980, il était conseiller de la commission judiciaire du Sénat chargée d’auditionner les juges nominés pour la Cour suprême.

Rassembleur et expérimenté

L’homme semble aussi satisfaire à la fois les centristes et les libéraux démocrates. « Ron Klain est un superbe choix, il a gagné la confiance de tout le parti », commente Elisabeth Warren, de l’aile gauche démocrate. « Avec son expérience profonde et variée, sa capacité à travailler avec tout le spectre politique, c’est précisément le secrétaire général de la Maison Blanche dont j’ai besoin », explique Joe Biden par communiqué.

Cette nomination, première décision du président élu, confirme ses deux priorités de début de mandat : lutter contre le Covid-19, puis relancer l’économie. Car Ron Klain a aussi une expérience dans ces deux domaines : sous Barack Obama, c’était lui le coordinateur de la lutte contre Ebola, et après la crise de 2008, Ron Klain a activement participé au plan de relance économique. Mais sa première mission sera d’aider Joe Biden à constituer son cabinet.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.