Accéder au contenu principal

Transport aérien: selon l'IATA, le chiffre d'affaires du secteur est en baisse de 60%

Les voyageurs se précipitent devant l'entrée du premier centre de test qui a été ouvert en coopération avec les transporteurs aériens Lufthansa et Fraport à l'aéroport de Francfort, le 29 juin 2020.
Les voyageurs se précipitent devant l'entrée du premier centre de test qui a été ouvert en coopération avec les transporteurs aériens Lufthansa et Fraport à l'aéroport de Francfort, le 29 juin 2020. REUTERS/Kai Pfaffenbach
Texte par : RFI Suivre
2 mn

« Une crise dévastatrice et implacable », c'est ainsi que le directeur général de l'Association internationale des transports aériens (IATA) qualifie la crise du coronavirus. L'organisation, qui regroupe près de 300 compagnies aériennes a refait ses comptes. En 2020, le chiffre d'affaires du secteur est en baisse de 60%. 

Publicité

Les compagnies aériennes ont beau avoir réduit leurs coûts d'un milliard de dollars par jour en moyenne, cette année, explique l'IATA, cela ne suffit pas à compenser les pertes liées au Covid-19. L'organisation prévoit, sur l'année, près de 120 milliards de dollars de pertes nettes dans le secteur. Bien au-dessus des 85 milliards estimés en juin. Mais 2020 ne sera pas la seule année sinistrée pour les compagnies aériennes. L'an prochain, elles devraient encore accuser plus de 38 milliards de pertes nettes. Elles demandent donc une deuxième tranche d'aide pour résister à la crise. 

L'espoir des vaccins

Par ailleurs, l'IATA place beaucoup d'espoir dans l'arrivée des vaccins. La compagnie australienne Qantas a même prévenu qu'elle exigerait que les passagers de ses vols internationaux soient vaccinés lorsque cela sera possible. 

Passeport santé numérique

L'association des compagnies aériennes plaide aussi pour une généralisation des tests de dépistage avant tous les vols internationaux. Selon une étude qu'elle a réalisé, le risque de voir un passager contaminé à bord d'un avion serait alors de 0,06%. Pour faciliter ces pratiques, l'IATA est en train de développer une application pour un passeport santé numérique. Il garantirait notamment l'authenticité du test de dépistage ou du certificat de vaccination.  

À lire aussi: La crise du transport aérien provoque une hécatombe de suppression d’emplois

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.