À la Une: des autochtones pourront rédiger la nouvelle Constitution du Chili

Le Congrès national du Chili a réservé 17 sièges aux peuples autochtones au sein de la Convention chargée de rédiger la nouvelle Constitution (image d'illustration).
Le Congrès national du Chili a réservé 17 sièges aux peuples autochtones au sein de la Convention chargée de rédiger la nouvelle Constitution (image d'illustration). Wikimedia Commons CC BY-SA 3.0 CL Congreso Nacional de Chile
4 mn

Publicité

C’est une bonne nouvelle pour les peuples autochtones : le Congrès chilien a finalement approuvé une loi qui réserve 17 sièges aux représentants indigènes au sein de la future Convention constituante, chargée de rédiger la nouvelle Constitution. Cette question a fait débat au sein du Parlement. À l’origine, les députés voulaient réserver 24 sièges aux représentants des peuples autochtones, mais cette initiative a été rejetée par le Sénat. Une commission mixte a alors présenté un compromis qui a été accepté.

Mais la députée communiste Carmen Hertz ne décolère pas et critique violemment l’attitude des sénateurs conservateurs. « Ce n’est pas une concession qu’on fait aux peuples autochtones. Eux qui ont été discriminés pendant des siècles ont droit à une représentation politique ». La députée poursuit : « Il faut comprendre que leur problèmes sont le résultat de leur manque de participation au processus politique », des propos cités par le site de la Radio Universidad de Chile. Pour rappel, environ 13% des 18 millions de Chiliens sont des autochtones, en majorité des Mapuche. Reste à noter qu’aucun siège n’a été réservé au sein de la Convention constituante à des représentants des afro-descendants.

Pete Buttigieg sera nommé ministre des transports

Le cabinet du président élu Joe Biden se remplit de plus en plus, on connait désormais le nom du ministre des transports et c’est une surprise car il s’agit de Pete Buttigieg, qui s’est fait connaitre du grand public lors des primaires démocrates. Âgé de 38 ans, homosexuel assumé, l’ancien maire de South Bend aura pour mission de rénover les infrastructures du pays, une promesse phare de Joe Biden. Le site d’information Politico s’étonne de cette nomination étant donné que Pete Buttigieg est loin d’être un expert en infrastructure. Il entrera toutefois dans l’histoire comme le premier ministre ouvertement gay, ce qui réjouit d’après Politico de nombreuses organisations LGBT.

Noël confiné au Panama

Le Panama est le pays d’Amérique Centrale le plus touché par le Covid-19. La situation est devenue extrêmement préoccupante. Les Panaméens se préparent à passer un « Noël en confinement total » c’est le titre du journal Critica. « À défaut d’avoir une balle en or pour tuer le Covid-19, écrit le quotidien, le gouvernement a durci les mesures de restrictions ». En plus du confinement pendant les fêtes de fin d’années, un couvre-feu est mis en place entre 19h et 5h du matin. Des fonctionnaires d’État sont réquisitionnés pour préparer et distribuer des paniers alimentaires pour les familles démunies. Face à la saturation des hôpitaux, le gouvernement a décidé d’embaucher, pour une période de trois mois, des médecins étrangers, venant des États-Unis, du Mexique, du Venezuela, de Colombie et de Cuba.

La situation est effectivement très grave, écrit l’éditorialiste du journal La Estrella de Panama. « Comme c’est le cas en Équateur par exemple, nous commençons à voir des personnes qui sont mortes dans la rue, décédées du Covid-19 ». « Pendant les six premiers mois de la pandémie, notre gestion de la crise sanitaire a été un exemple pour le monde, grâce notamment au confinement de la population. » Tout comme le gouvernement, l’éditorialiste se dit en faveur des restrictions de sortie durant la nuit : « il faut interdire les rassemblements, ne soyons pas égoïstes mais solidaires », conclue-t-il.

Le gouvernement brésilien a dévoilé son plan de vaccination

C’est à la Une de la presse qui, à l’instar de Folha de Sao Paulo, critique le retard que le Brésil a pris dans la campagne de vaccination. C’est seulement sous pression de la Cour suprême fédérale que le gouvernement a dévoilé le calendrier de la vaccination. Elle débutera cinq jours après l’aval obtenu pour un vaccin et durera seize mois. Ceci dit, aucune date n’a été précisée pour le début de la campagne, écrit Carta Capital. Le site d’information Brasil24/7, proche de la gauche, accuse le gouvernement d’avoir trop attendu pour acheter des seringues en Chine. Une autre raison pour laquelle la vaccination prend du retard avec des conséquences sanitaires graves pour le pays, d’après le journal en ligne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail