Accéder au contenu principal

États-Unis : Donald Trump impose de nouvelles taxes sur les produits européens

L'administration de Donald Trump vient de décider d'appliquer de nouvelles taxes aux produits européens, notamment sur l'aéronautique.
L'administration de Donald Trump vient de décider d'appliquer de nouvelles taxes aux produits européens, notamment sur l'aéronautique. REUTERS - EDUARDO MUNOZ
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Trois semaines avant la transition présidentielle, l'administration du président sortant décide d'imposer de nouveaux droits de douane sur des produits européens. L'Union européenne aurait, selon la Maison Blanche, prélevé trop de taxes sur des produits américains dans la cadre du vieux litige opposant, depuis 2004, Boeing à Airbus.

Publicité

Cette nouvelle hausse des taxes vise des produits français et allemands, notamment des pièces détachées aéronautiques, ainsi que des vins non pétillants et des cognacs. Par la voie d'un communiqué, l'administration américaine du commerce annonce relever les droits de douane à l'export outre-Atlantique, sans préciser le montant et le calendrier de l'application de ces nouvelles sanctions, qui doivent s'ajouter à celles en vigueur depuis plus d'un an. 

Les deux avionneurs s'accusent mutuellement d'avoir bénéficié de subventions publiques et pratiqué une concurrence déloyale. L'OMC, l'Organisation mondiale du commerce, a autorisé Washington et Bruxelles à appliquer réciproquement des droits de douane punitifs. Mais visiblement pour l'administration Trump le compte n'y est pas, elle considère que les sanctions déjà émises s'avèrent insuffisantes, et vient donc de rajouter de nouvelles taxes. 

Cette nouvelle offensive américaine intervient alors que l'Union européenne et la Chine tentent de se rapprocher. Les deux puissances économiques viennent de signer un accord préliminaire qui devrait garantir la protection réciproque des investissements.

Les exportateurs de vins et spiritueux français se sentent sacrifiés

C'est un coup de massue pour les exportateurs de vins et spiritueux français. Par la voie d'un communiqué, la filière se dit victime d’un conflit qui relève d’une négociation entre États. La Fédération évalue à un milliard d'euros le manque à gagner de la filière sur la totalité des taxes.

Cette nouvelle offensive de la part de l'administration Trump, applicable le 12 janvier, vise en effet les produits français et allemands en augmentant de 25% des droits de douanes sur les vins non pétillants, les moûts de raisin et les cognacs. Par ailleurs, des pièces détachées aéronautiques devront subir une hausse de 15% des taxes. 

Le ministère de l'Economie français a condamné ces sanctions qui s'ajouteront à celles en vigueur depuis plus d'un an.

Pour l'exécutif européen, cette action unilatérale perturbe les négociations en cours entre l'UE et le représentant américain au Commerce pour trouver une solution au conflit qui oppose Boeing à Airbus. Bruxelles compte sur la nouvelle administration américaine pour régler cette dispute vieille de 16 ans.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.