Accéder au contenu principal

Donald Trump appelle la Géorgie à se mobiliser pour «sauver l'Amérique»

Le président américain sortant, Donald Trump, lors d'un meeting électoral en soutien à la réélection des sénateurs républicains Kelly Loeffler et David Perdue, à l'aéroport de Dalton en Géorgie, le 4 janvier 2021.
Le président américain sortant, Donald Trump, lors d'un meeting électoral en soutien à la réélection des sénateurs républicains Kelly Loeffler et David Perdue, à l'aéroport de Dalton en Géorgie, le 4 janvier 2021. AP - Evan Vucci
Texte par : RFI Suivre
3 mn

À la veille d’une élection cruciale, le président sortant tenait un meeting il y a quelques heures en Géorgie. Donald Trump est venu soutenir les deux sénateurs républicains sortants qui jouent leur siège dans une double sénatoriale partielle ce mardi 5 janvier. Une élection qui doit déterminer qui des républicains ou des démocrates obtiendront la majorité au Sénat. Le président en a encore une fois profité pour contester sa défaite.

Publicité

Avec notre envoyé spécial en Géorgie, Éric de Salve 

Donald Trump reste déterminé dans sa contestation des élections : « J’ai gagné la Géorgie », « nous ne pouvons pas avoir perdu la Géorgie », « c’est une élection truquée ». Voilà ses premiers mots ce lundi soir en arrivant sur scène. Les résultats du vote ont pourtant été recomptés plusieurs fois en Géorgie et ils sont clairs : c’est Joe Biden qui a gagné la présidentielle et qui a gagné dans cet État avec 12 000 voix d’avance.

Ce lundi soir, Donald Trump s’en est pris au gouverneur de Géorgie, pourtant l’un de ses anciens soutiens, et à son secrétaire d’État Raffensperger sur lequel il fait pression pour inverser les résultats. « Des incompétents », accuse Trump. Tout au long de son discours, le président a continué de diffuser de fausses informations, évoquant des fraudes, de faux électeurs.

► À lire aussi : Trump demande à un responsable électoral en Géorgie de trouver 11780 bulletins à son nom

« Arrêtez le vol ! »

Même si aucune de ces accusations n’est prouvée, même si aucune n’a tenu devant les tribunaux, tous les partisans de Donald Trump interrogés ce lundi soir sont persuadés que la victoire leur a été volée. « Stop the steal » (« Arrêtez le vol »), c’était d’ailleurs un slogan crié par la foule. Sur scène, la sénatrice sortante Kelly Loeffler a promis de s’opposer avec une dizaine d’autres sénateurs à la certification de la victoire de Joe Biden ce mercredi 6 janvier au Congrès, à Washington.

► À lire aussi : à la une de la presse du jour «Trump n'en démord pas !»

► À écouter : Élection sénatoriale en Géorgie: « les Républicains sont donnés gagnants mais les électeurs sont troublés »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.