REPORTAGE

États-Unis: avant l’investiture de Joe Biden, des skateurs investissent Washington, ville fantôme

Dylan et Richy, deux skaters, ont investi les rues de Washington.
Dylan et Richy, deux skaters, ont investi les rues de Washington. © RFI-Stefanie Schüler
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Dans le centre-ville de Washington, on ne croise plus que des policiers, des soldats et une foule de journalistes venus du monde entier. Deux jeunes Américains, Dylan et Richy, ont profité de ces conditions exceptionnelles pour s’entraîner à leur sport favori. RFI leur a tendu le micro. 

Publicité

De nos envoyés spéciaux à Washington, Stefanie Schüler et Bertrand Haeckler

Dylan et Richy se sont donnés rendez-vous non loin de Pennsylvania Avenue. Pour ces deux jeunes, les rues barricadées de Washington sont devenues un skate-park géant. « Nous profitons de la ville bouclée pour pratiquer le skate en toute liberté », dit Dylan.  « Des rues et trottoirs vides ! », constate Richy.

►À lire aussi : États-Unis: Washington se barricade avant l’investiture de Joe Biden

« Il y a un bon côté dans tout cela. Normalement, le trafic est très dense ici et il y a plein de piétons. Mais là, les gens restent chez eux », développe Dylan. Sur l’absence de gens dans les rues, Richy constate : « Ils sont prudents. Ils ne veulent pas être dehors s’il arrive quelque chose ».  « C’est dingue ! », s’étonne Dylan.

« Quelque chose doit changer maintenant »

À propos de l'entrée en fonction de Joe Biden, Richy affirme : « Je ne sais pas quoi mais quelque chose doit changer maintenant. Trump a suscité tant de haine que ça a déchiré l’Amérique ». Ont-ils l’espoir que les choses s’apaiseront sous la nouvelle présidence ? « Non. Bien sûr que je préfère Joe Biden à Donald Trump. Mais si je regarde ma vie et celle de mon entourage, je ne pense pas que Joe Biden prendra des mesures qui correspondent aux vrais besoin des gens. Je ne le vois pas initier un vrai changement. Mais au moins il n’incitera pas des gens à commettre des meurtres, comme Trump l’a fait. C’est déjà un bon point ! », assure Dylan. 

« Je ne pense pas qu’il soit la réponse, mais il est un pas dans la bonne direction », conclut Richy.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail