Climat: ce que signifie le retour des États-Unis dans l'accord de Paris

À peine arrivé au pouvoir, Joe Biden signe le grand retour des États-Unis dans le concert des nations qui luttent contre le réchauffement climatique. (Image d'illustration)
À peine arrivé au pouvoir, Joe Biden signe le grand retour des États-Unis dans le concert des nations qui luttent contre le réchauffement climatique. (Image d'illustration) Petrosyan/Kommersant Photo via Getty Images
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Joe Biden a pris dès son entrée à la Maison Blanche, mercredi 21 janvier, dix-sept actions présidentielles pour revenir sur les mesures phares de Donald Trump en engageant notamment le retour des États-Unis dans l'accord de Paris sur le climat. Un accord que les États-Unis avaient quitté en novembre 2019. Quelle est la portée de cette mesure ?

Publicité

Donald Trump le qualifiait de « horrible, coûteux, unilatéral ». À peine arrivé, Joe Biden signe le grand retour des États-Unis dans le concert des nations qui luttent contre le réchauffement climatique. Une action que le nouveau président veut plus que symbolique, puisqu'il a annoncé également vouloir réunir les dirigeants des nations les plus polluantes pour un sommet où il entend les convaincre de revoir à la hausse leur engagement.

Sur le plan national, Joe Biden présentera le mois prochain son ambitieux plan de 2 000 milliards de dollars pour le climat. Objectif : atteindre la neutralité carbone en 2050.

La nouvelle administration projette d'imposer des limites strictes en matière d'infrastructures pétrolières, gazières, industrielles et de rétablir des réglementations sur les normes d'émissions des voitures annulées par son prédécesseur. 

Joe Biden bloque l'oléoduc Keystone XL, le Canada déçu

Dans cette optique, Joe Biden a décidé de révoquer le permis accordé pour la construction de l'oléoduc Keystone XL devant relier la province canadienne d'Alberta au Nebraska. Ce projet, soutenu par Ottawa, avait été lancé en 2008, annulé une première fois par Barack Obama pour des raisons environnementales, puis remis sur les rails par Donald Trump pour des raisons économiques. 

« Nous saluons l'engagement du président à lutter contre les changements climatiques, mais nous sommes déçus par sa décision à l'égard du projet Keystone XL », a réagi le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, quelques heures après avoir félicité le nouveau président.

Le soutien du Congrès en question

C'est fort de ces actions que John Kerry, l'homme qui représentera l'Amérique dans les négociations, devrait arriver à la prochaine COP en novembre prochain, si tout va bien, à Glasgow. 

Joe Biden promet de faire face à la crise climatique et de construire une économie sur l'énergie propre. C'est une bonne nouvelle pour les pays signataires de l'accord de Paris. Il reste encore à voir comment il sera soutenu, les prochains mois, dans ces projets par le Congrès et le Sénat. 

À lire aussi : Climat: la délicate position des États-Unis et du Brésil, cinq ans après l’Accord de Paris

Les attentes de l'Afrique

Que peut attendre l'Afrique de Joe Biden sur le climat ? Le nouveau président a toujours clamé haut et fort sa volonté d'agir contre la crise climatique, un message particulièrement apprécié en Afrique, continent parmi les plus affectés par les conséquences néfastes des dérèglements de la météo. Joe Biden a notamment proposé un sommet mondial sur le climat dans les 100 premiers jours de son mandat.

Augustine Njamnshi, président de l'Alliance panafricaine pour la justice climatique, salue l'ambition verte de Joe Biden, mais espère qu'elle débouchera sur des avancées concrètes pour le continent en matière de financements.

On avait promis 350 milliards de dollars pour l'adaptation (au changement climatique) à l'Afrique, mais ce sont seulement 150 milliards qui (ont été versés)... si les Etats-Unis avancent avec sincérité, les autres vont suivre

Augustine Njamnshi, président de l'Alliance Pan-Africaine pour la Justice Climatique, est au micro de Christine Okello, de la rédaction Afrique de RFI

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail