Covid-19 aux États-Unis: face au mécontentement, Biden veut amplifier la vaccination

US President-elect Joe Biden receives a Covid-19 vaccination from Tabe Masa, Nurse Practitioner, at the Christiana Care hospital in Newark, Delaware
US President-elect Joe Biden receives a Covid-19 vaccination from Tabe Masa, Nurse Practitioner, at the Christiana Care hospital in Newark, Delaware Alex Edelman AFP
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Joe Biden a présenté, mardi 26 janvier, son plan destiné à accélérer la vaccination contre le Covid-19 aux États-Unis. Le président américain a annoncé l’achat de 200 millions de doses supplémentaires, alors que de plus en plus d’États américains se plaignent de problèmes de distribution. Le président table sur la vaccination de l'ensemble des Américains d'ici l'automne 2021.

Publicité

Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salve

Joe Biden a promis de commencer la distribution - dès la semaine prochaine - de nouvelles doses de vaccin contre le Covid-19, alors que la colère gronde de plus en plus fort contre le gouvernement fédéral. Dans certaines villes, face à la pénurie, des centres de vaccinations sont obligés de fermer.

À New York, le gouverneur démocrate dénonce une absence totale d’information sur la distribution. Alors, mardi 26 janvier, le nouveau président américain a annoncé l’achat de 200 millions de doses supplémentaires de vaccins. Un « effort de guerre », selon lui. Et il a promis une nouvelle stratégie face au Covid-19, à l’opposé de celle de Donald Trump. « Le programme de vaccination était dans une situation pire que nous l'avions anticipé », a déclaré le 46e président des États-Unis.

► À lire aussi : États-Unis: Joe Biden promet une mobilisation maximale contre le coronavirus

« Nous avons maintenant une stratégie nationale pour battre le Covid-19. Cette stratégie est fondée sur la science, pas sur la politique. Sur la vérité, pas sur le déni. Mais je vais être clair : avant toute amélioration, la situation va continuer d’empirer. À la fin du mois prochain, nous aurons atteint 500 000 morts », a averti Joe Biden. Avec plus plus de 25 millions de contaminations et plus de 425 000 morts au 27 janvier, les États-Unis sont le pays le plus endeuillé du monde, devant le Brésil (plus de 218 000 morts) et l'Inde (plus de 153 000 morts).

Sur ces 200 millions de doses, 100 millions sont achetées chez Pfizer, et 100 millions chez Moderna. Cette nouvelle commande fait passer les doses commandées de 400 à 600 millions. Objectif de la Maison Blanche : vacciner l’ensemble de la population adulte américaine « d’ici la fin de l’été ou le début de l'automne », soit 300 millions de personnes.

► À lire aussi : Covid-19 aux États-Unis: Joe Biden rétablit l'interdiction d'entrée aux voyageurs européens

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail