Reportage

Vague de froid au Texas: Biden à Houston face aux attentes des sinistrés

Le président américain Joe Biden parle avec un volontaire à la banque alimentaire de Houston, le 26 février 2021.
Le président américain Joe Biden parle avec un volontaire à la banque alimentaire de Houston, le 26 février 2021. AP - Patrick Semansky

Le président américain avait tenu à venir pour apporter son soutien aux Texans touchés par la vague de froid qui a privé d'électricité plus de 4,5 millions de foyers. Joe Biden s’est rendu à la banque alimentaire de Houston. Huit jours après la fin de l’épisode polaire, beaucoup de Houstoniens des quartiers populaires n'ont toujours pas d'eau potable et ont des difficultés pour se nourrir.

Publicité

Avec notre correspondant à Houston, Thomas Harms

Il pose sa main sur des épaules, donne des tapes amicales dans le dos, et discute avec les volontaires de la banque alimentaire de Houston. Les bénévoles présents étaient triés sur le volet. Sarah, elle, est restée dehors. « Oui, je voulais vois Joe Biden, j’ai voté pour lui », nous confie-t-elle.

Dans la rue, peu de soutiens pour Joe Biden, Covid-19 oblige. Par contre, de nombreux partisans de Donald Trump veulent toujours être visibles, comme José. « Il n’a pas répondu suffisamment tôt, reproche-t-il. On aurait dû avoir de l’aide du gouvernement dès le deuxième jour. Quand l’ouragan Laura a frappé notre État en 2020, Trump est venu la même semaine. »

Pamela a, elle, attendu le passage de Joe Biden tout l’après-midi à côté du stade de l’équipe de football américain de Houston, Les Texans, assise sur sa chaise - jusqu’au moment où les service secrets lui ont demandé d’aller s'installer ailleurs. « Cette ville a déjà subi plein de choses, avec ces tempêtes puissantes et ce Covid-19, souligne-t-elle. Mais vous savez quoi ? On va rester ensemble, unis. Car Biden va faire ce qu’il peut pour que ce soit le cas. »

► À lire aussi : États-Unis: quand l’entraide communautaire passe par les réseaux sociaux au Texas

Gigantesque centre de vaccination

Le président américain tenait aussi à montrer que la lutte contre le Covid-19 s’intensifie. Il a fini son tour de Houston en se rendant au stade NRG, dont le parking est devenu un gigantesque centre de vaccination.    

Quelque 6 000 conducteurs dans leurs voitures y passent chaque jour. Ce pôle a été mis en place par les autorités sanitaires de Houston en partenariat avec l’agence fédérale de gestion des urgences, la FEMA. Une première aux États-Unis.

 À lire également : Covid-19: les États-Unis atteignent le cap des 50 millions de vaccinés

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail