Revue de presse des Amériques

À la Une: le gouverneur de New York s’excuse

Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, le 22 février 2021 lors d'une conférence de presse.
Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, le 22 février 2021 lors d'une conférence de presse. © AP/Seth Wenig

Publicité

Pour le New York Times, en Une, « Cuomo fait un pari pour limiter la casse ». Le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo, s’est excusé dimanche dans un communiqué que reproduit le journal new-yorkais. Il consent que « certains de ses commentaires, compte tenu de sa position, ont fait ressentir à d’autres des choses qu’il n’avait jamais voulues ». « Je reconnais, ajoute-t-il, que certaines des choses que j’ai dites ont été interprétées à tort comme un flirt non désiré ».

Andrew Cuomo est accusé de harcèlement sexuel par une deuxième ancienne collaboratrice de 25 ans. Elle soutient « qu’il lui posait des questions sur sa vie sexuelle, lui demandait si elle était monogame et si elle avait déjà eu des relations sexuelles avec des hommes plus âgés ». Pour le New York Times, Andrew Cuomo est confronté à « l’un des moments les plus tumultueux de ses trois mandats » et cela « plonge son avenir politique dans l’incertitude ». « Sous une immense pression publique et politique, le bureau du gouverneur a demandé au procureur général de l’État de nommer une personne chargée de mener une enquête extérieure » sur ces accusations.

Chili : retour à l’école sur la base du volontariat

Au Chili, c’est la rentrée 2021 après les vacances d’été. Ce« super lundi » est à la Une deLa Tercera. Les enfants et adolescents font leur retour progressif dans les établissements scolaires, alors que ces derniers étaient restés fermés une bonne partie de l’année dernière en raison de la pandémie. Il s’agit d’un retour « graduel, volontaire et flexible », le credo du président Piñera, dans 21 municipalités de la région métropolitaine de Santiago.

« La décision d’envoyer les enfants et les adolescents à l’école sera laissée à la discrétion des parents », explique le journal chilien. Mais selon une enquête « 70 % des parents sont favorables au retour dans les classes en présentiel ». En parallèle, la campagne de vaccination se poursuit. Cette semaine, « ce sera au tour des personnes âgées de 64 à 60 ans, ainsi que des professionnels de l’éducation entre 39 et 23 ans ».

Canada : le désamour pour les maisons de retraite

Où passer ces vieux jours en temps de Covid-19 ? Les habitudes des Canadiens âgés sont chamboulées par la pandémie. Le Globe & Mail explique que beaucoup d’entre eux veulent désormais éviter les maisons de retraite où le Covid19 s’est répandu à vitesse grand V.

Mais l’option de rester chez soi est souvent plus coûteuse et ils n’en ont pas forcément les moyens. Le journal rappelle qu’il faut équiper sa maison pour répondre aux besoins d’une personne moins mobile et payer des aides à la personne. Ces frais, précise le Globe & Mail, ont augmenté depuis le début de la crise sanitaire.

Trump en short et en tongs

Pour finir, un mot de cette imposante statue dorée de Donald Trump à l’entrée du CPAC, la grand-messe des conservateurs américains, qui se tenait à Orlando, en Floride ce week-end. L’œuvre de 90 kg et plus de 1,80 m, tout en chrome doré, a été réalisée par l’artiste Tommy Zegan, qui se présente lui-même comme « un fan de Trump ».

L’ancien président est représenté portant des tongs, un short aux couleurs du drapeau américain et un blazer. Bref, résume le Houston Chronicle, c’est l’incarnation de tout ce qui fait la Floride et de tout ce qui fait Donald Trump. Mais pour le journal, le meilleur vient du fait que l’œuvre a été fabriquée au Mexique. L’artiste a déclaré à CNN que cette pièce était « littéralement inestimable ». Mais il a confié à Politico qu’il la vendrait pour environ 100 000 dollars.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail