Les Etats-Unis peinent à gérer l'arrivée de jeunes migrants isolés à la frontière

Un employé de la ville aiguille des migrants à une station de bus à Brownsville, Texas, le 2 mars 2021.
Un employé de la ville aiguille des migrants à une station de bus à Brownsville, Texas, le 2 mars 2021. AFP - SERGIO FLORES

Le nombre d'enfants migrants non accompagnés qui sont placés sous la garde du Service des douanes et de la protection des frontières a presque triplé au cours des deux dernières semaines. Le nombre d'enfants actuellement détenus serait même le plus élevé de l'histoire de l'agence, selon un ancien fonctionnaire.

Publicité

En ce début de semaine, plus de 3 200 enfants migrants non accompagnés étaient détenus dans des installations des services de douanes américains. Ces installations ressemblent à des cellules de prison. Initialement construites pour y détenir des adultes, elles ne sont aucunement adaptées aux enfants.

Selon la loi américaine, l'Agence de protection des frontières n'a le droit d'y garder des mineurs que pour une durée de trois jours. Ensuite, les enfants doivent être transférés dans des structures d'hébergement agréées par les services sociaux.

Sur les plus de 3 200 mineurs, 2 600 attendent des places dans ces abris plus adaptés à leurs besoins. Mais selon un document interne, largement repris par les médias américains, seuls 500 places sont disponibles.

Cette situation est principalement due à deux facteurs : dans sa volonté de mener une politique migratoire plus « humaine » que son prédécesseur, Joe Biden a décidé de ne pas refouler les enfants non accompagnés qui entrent illégalement sur le sol américain. En même temps, il y a moins de places dans des structures d'hébergement en raison de la crise sanitaire.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail