Procès de Derek Chauvin à Minneapolis: la délicate phase de sélection des jurés a débuté

La soeur de George Floyd, Bridgett Floyd, lors du premier jour du procès de Derek Chauvin, le 8 mars 2021 à Minneapolis, aux États-Unis.
La soeur de George Floyd, Bridgett Floyd, lors du premier jour du procès de Derek Chauvin, le 8 mars 2021 à Minneapolis, aux États-Unis. AFP - CHANDAN KHANNA

Aux États-Unis, le procès de Derek Chauvin, jugé pour la mort de George Floyd en mai 2020, a véritablement commencé ce 9 mars avec la phase cruciale de sélection des jurés. Pendant trois semaines, un groupe de jurés potentiels va être minutieusement interrogé. Le tribunal cherche à sélectionner des jurés dont l’opinion ne soit pas définitivement forgée sur l’affaire. 

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Minneapolis, Éric de Salve

Ce 9 mars, neuf jurés potentiels ont été passés au crible des questions des avocats. Seuls trois ont été retenus pour décider du sort de Derek Chauvin après avoir convaincu le tribunal de leur impartialité. Cette première phase relève déjà du casse-tête pour le tribunal : comment trouver douze jurés impartiaux pour juger une affaire dont les faits sont connus de tous et ont déjà fait le tour du monde ?

Le premier sélectionné est un pharmacien. Pendant son audition, cet homme blanc s’est dit favorable à une réforme de la police et assure n’avoir jamais visionné la vidéo de l’agonie de George Floyd. La seconde est une femme de couleur. Son oncle est officier de police. Elle se dit très motivée, promet d’être impartiale et assure n’avoir vu la vidéo qu’une seule fois. Le troisième compte parmi ses amis un policier à Minneapolis. Il avoue avoir déjà une image négative de Derek Chavin mais promet d’étudier avec neutralité les éléments qui lui seront présentés pendant le procès. 

Après audition, six jurés potentiels ont été récusés, dont une employée de crèche hispanique qui avait répondu que l’acte de Derek Chauvin lui semblait injuste. Pour leur sécurité, tous les jurés restent anonymes. Pendant leur interrogatoire, Derek Chauvin, costume gris et chemise bleue, a semblé concentré, prenant des notes en silence. Les douze jurés retenus reviendront à partir du 29 mars pour l’entendre et le juger.

► À lire aussi : Procès de Derek Chauvin aux États-Unis: la crainte d'un acquittement

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail