Biden met l'accent sur les vaccins, s’explique sur l’afflux de migrants et se projette en 2024

Joe Biden lors de sa première conférence de presse le 25 mars 2021.
Joe Biden lors de sa première conférence de presse le 25 mars 2021. REUTERS - LEAH MILLIS

Joe Biden a annoncé jeudi doubler son objectif de vaccinations contre le Covid-19 pour ses 100 premiers jours, lors de sa première conférence de presse à la Maison Blanche, et a envisagé d'être candidat à sa succession en 2024. Il a aussi dû s’expliquer sur l’afflux de migrants sur la frontière sud des États-Unis.

Publicité

Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salve

Le Covid 19, priorité absolue et premier thème abordé par Joe Biden pour sa première conférence de presse depuis son arrivée à la Maison Blanche il y a maintenant 58 jours. « Je suis là pour régler des problèmes » dit Biden. Au lendemain de son élection, il promettait 100 millions d’injections pour ses 100 premiers jours de mandat. L’objectif est déjà quasiment atteint.

Alors Biden fixe un nouveau cap : 200 millions de dose de vaccins pour ses 100 premiers jours de mandat en espérant rouvrir toutes les écoles d’ici là.

► À lire aussi : Covid-19: les États-Unis bloquent l’exportation de doses inutilisées du vaccin d’AstraZeneca

Mais les journalistes l’ont surtout interrogé sur la crise migratoire à la frontière mexicaine : les centres de retentions sont surchargés, notamment de migrants mineurs. Cette semaine, des images d’enfants enfermés dormant sur des matelas ont fuité dans la presse, rappelant les années Trump.

Biden relativise, refuse toujours de parler de crise à cette période. « Cela arrive tous les ans »,  dit-il.  Quand une journaliste lui demande si l’afflux de migrants n’a pas été causé par ses annonces de régularisations massives, Biden refuse d’endosser cette responsabilité. Les migrants ne viennent pas ici parce qu’ils se disent que je suis en gars sympa, dit-il, ça ne se passe pas comme ça.

► À lire aussi : États-Unis: face à l’afflux des migrants au Texas, les associations montent au créneau

Candidat en 2024

Sur sa candidature à la prochaine présidentielle, la réponse est oui, dit Biden « J’ai l’intention de me présenter pour être réélu en 2024. Mais attention ce n’est pas non plus une annonce de candidature officielle. Je m’attends à le faire, précise Biden sans certitude, mais je n’ai pas pour habitude de prévoir les choses 3 ou 4 ans à l’avance. » Biden aurait alors plus de 80 ans. Et s’il se représente ce serait toujours avec sa vice-présidente Kamala Harris à ses côtés. « Elle fait un excellent boulot, c’est une partenaire géniale », dit Biden.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail