États-Unis: l'État du Kentucky assouplit légèrement sa loi électorale

Le gouverneur du Kentucky Andy Beshear signe l'assouplissement de la loi électorale dans l'État.
Le gouverneur du Kentucky Andy Beshear signe l'assouplissement de la loi électorale dans l'État. AP - Timothy D. Easley

Dans le Kentucky, le gouverneur démocrate Andy Beshear, a signé mercredi 7 avril un projet de loi bipartisan qui facilite le droit de vote alors que de nombreux États républicains restreignent le droit de vote.

Publicité

Le Kentucky devient le seul État avec un Parlement local républicain à étendre le droit de vote, au lieu de le restreindre. Parmi ses dispositions : la nouvelle loi instaure trois jours de vote anticipé, un portail en ligne pour s'inscrire et commander des bulletins de vote. Les électeurs pourront aussi rectifier des erreurs sur leurs bulletins de vote par correspondance, comme une signature oubliée à l'envoi.

Les Républicains et les Démocrates du Kentucky ont largement célébré cette coopération. Mais alors, comment expliquer cette initiative des républicains du Kentucky alors que leurs homologues font l'inverse dans le reste du pays ?

Le Kentucky part de loin

D'une part, les Républicains estiment que les règles électorales prises lors des dernières élections en raison de la pandémie leur ont été favorables. Le sénateur républicain Mitch McConnell et Donald Trump ont été facilement élus dans le Kentucky.

Par ailleurs, c'est un État historiquement hostile aux droits de vote qui avait une des lois les plus restrictives du pays. Enfin, même après l'assouplissement, la loi électorale dans le Kentucky reste encore plus stricte que celle récemment votée en Géorgie et qui fait polémique.

►À lire aussi : «Laissez le peuple voter», Biden critique la modification de la loi électorale en Géorgie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail