Covid-19 au Brésil: Bolsonaro furieux après l'ouverture d'une commission d'enquête

Le président brésilien Jair Bolsonaro, le 31 mars 2021 à Brasilia.
Le président brésilien Jair Bolsonaro, le 31 mars 2021 à Brasilia. AP - Eraldo Peres

Le président brésilien Jair Bolsonaro a réagi avec colère à la création d’une commission d’enquête parlementaire sur la conduite de son gouvernement depuis le début de la pandémie de Covid-19, alors que le bilan s’approche des 350 000 morts.

Publicité

Avec notre correspondant à São Paulo, Martin Bernard

Le président brésilien considère que l’ouverture d’une enquête parlementaire est un affront. Jair Bolsonaro s’en est pris directement au juge de la Cour suprême, Luiz Roberto Barroso, qui a ordonné au Sénat d’ouvrir cette enquête, pour examiner à la loupe les décisions du gouvernement depuis le début de la crise sanitaire.

« Activisme judiciaire »

Le chef d'État accuse le magistrat de manquer de « courage moral » et de pratiquer de « l’activisme judiciaire », au service, ajoute-t- il, de « magouilles politiques ». Le président accuse le judiciaire d’ingérence dans les affaires du parlement.

► À lire aussi : Covid-19: plus de 4 000 morts en 24 heures au Brésil, la pandémie semble hors de contrôle

Le magistrat a esquivé ces attaques, et a assuré qu’il respectait la constitution. Jair Bolsonaro estimait, fin 2020, que la pandémie touchait à sa fin. Mais le Brésil déplore actuellement 3 000 morts par jour en moyenne.

Deuxième pays le plus endeuillé au monde

Le président brésilien s’oppose toujours à des mesures de confinement qui pourraient, selon les spécialistes, permettre de désengorger les hôpitaux et de faire baisser le nombre de victimes. Avec un bilan proche de 350 000 morts au 10 avril selon les données de l'université Johns-Hopkins, le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé du monde, derrière les États-Unis (561 000 morts) et devant le Mexique (207 000 morts).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail