États-Unis: tous les citoyens désormais autorisés à se faire vacciner

Une pharmacienne volontaire prépare une dose de vaccin à Detroit dans le Michigan, aux États-Unis.
Une pharmacienne volontaire prépare une dose de vaccin à Detroit dans le Michigan, aux États-Unis. © Getty Images via AFP - MATTHEW HATCHER

L'immense campagne de vaccination se poursuit aux États-Unis. Plus de 131 millions d’Américains ont reçu au moins une dose. Depuis ce lundi 19 avril, tous les citoyens sont autorisés à se faire vacciner dans l’ensemble du pays.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale permanente à Washington, Anne Corpet  

Certains États avaient déjà supprimé la priorité accordée aux plus âgés ou aux personnes les plus exposées et c’est désormais une règle fédérale : tous les adultes peuvent se faire vacciner. Selon un décompte effectué dimanche soir, 131 millions de personnes ont déjà reçu une première dose, soit le tiers de la population américaine.

Joe Biden souhaite que 200 millions de doses soient distribuées d’ici la fin du mois et le président américain a diffusé ce lundi matin une vidéo pour inciter les Américains à se faire vacciner. Si le rythme actuel de la campagne se poursuit, près de 70% de la population aura reçu le vaccin d’ici la mi-juin.

► À lire aussi : Covid-19: aux États-Unis, pour attirer les touristes, l'Alaska va offrir un vaccin

Mais la méfiance vis-à-vis du vaccin pourrait freiner cette progression. Cela inquiète les experts d’autant que le nombre de cas de coronavirus augmente aux États-Unis : 67 000 nouvelles infections sont enregistrées chaque jour. 

 À lire aussi : États-Unis: les autorités inquiètes par les 30% d’Américains qui ne veulent pas se faire vacciner

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail