Covid-19: le président américain se félicite de l'objectif atteint des 200 millions de vaccinations

Visite de la première dame, Jill Biden, dans un centre de vaccination d'Albuquerque, au Nouveau Mexique, le 21 avril, dans le sud des États-Unis.
Visite de la première dame, Jill Biden, dans un centre de vaccination d'Albuquerque, au Nouveau Mexique, le 21 avril, dans le sud des États-Unis. REUTERS - POOL

La campagne de vaccination massive contre le Covid-19 se poursuit aux États-Unis où Joe Biden a annoncé que le cap des 200 millions de doses administrées était franchi. Un objectif qu’il comptait atteindre au centième jour de son mandat, à la fin du mois. Tous les Américains sont désormais appelés à se faire vacciner.

Publicité

Avec notre correspondante à WashingtonAnne Corpet

« Aujourd’hui nous l’avons fait, nous avons atteint les 200 millions de doses distribuées », pavoisait le président des États-Unis mercredi 21 avril, une semaine avant son centième jour à la tête des États-Unis, le 29 avril. 80% des Américains âgés de plus de 65 ans ont reçu leur première injection et Joe Biden ouvre désormais le programme de vaccination à tous. « Aux Américains de plus de 16 ans, c’est votre tour maintenant. Maintenant ! Donc allez vous faire vacciner avant la fin mai ! », tance-t-il.  

Vantant « un exploit incroyable pour la nation américaine », il a estimé que l'objectif qu'il avait fixé n'avait « pas d'équivalent dans le monde ou dans les précédents efforts de vaccination de l'histoire américaine ».

Biden offre un crédit d'impôt aux PME pour encourager la vaccination

Selon le président américain, certains employés rechignent à se faire vacciner car ils risquent de perdre une journée de travail. Joe Biden invite donc les entreprises à faire un effort.

« J’appelle tous les employeurs, petits ou grands, dans tous les États, à donner à leurs salariés le temps dont ils ont besoin, rémunéré, pour aller se faire vacciner. Et des congés payés pour se remettre s’ils ne se sentent pas bien après leur injection. Aucun travailleur américain ne devrait perdre un seul dollar de son salaire parce qu’il a choisi d’accomplir son devoir patriotique en allant se faire vacciner », a-t-il déclaré. L’État fédéral remboursera en crédit d’impôt ces congés payés pour les petites entreprises de moins de 500 employés. 

Le président démocrate a toutefois prévenu que les taux d'infection à la hausse dans certaines régions du pays, qui déplore le plus grand nombre de décès du coronavirus, montraient qu'il était trop tôt pour déclarer victoire. « Si nous baissons notre garde maintenant, ce virus va ramener nos progrès à zéro », a-t-il dit. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail