États-Unis: plus de 90 migrants retrouvés enfermés dans une maison de Houston

Des migrants qui tentent de passer la frontière entre le Mexique et les États-Unis à Ciudad Juarez, le 23 mars 2021 (Photo illustration).
Des migrants qui tentent de passer la frontière entre le Mexique et les États-Unis à Ciudad Juarez, le 23 mars 2021 (Photo illustration). AP - Christian Chavez

Plus de 90 migrants ont été retrouvés enfermés dans une maison à Houston, à cinq heures de route de la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Selon les autorités texanes, ce trafic d'être humains serait un exemple d'entrées illégales auxquelles font face les gardes-frontières presque quotidiennement dans cet État.

Publicité

De notre correspondant à HoustonThomas Harms

C’est un peu par hasard que les policiers ont mis la main sur ce trafic d’êtres humains. Ils avaient un mandat d'arrêt dans une histoire d'enlèvement, quand ils sont tombés sur près de 100 migrants enfermés dans une maison.

Migrants déshydratés

Dans ce quartier du sud de Houston surtout habités par des retraités, le SWAT a trouvé des migrants déshydratés qui n'avaient pas mangés depuis plusieurs jours, la plupart ne tenaient plus sur leurs jambes. Plusieurs avaient des symptômes de Covid-19, au moins cinq ont été depuis testés positifs.

Un membre de la famille d'un des migrants retrouvé dans la maison avait alerté la police. Les trafiquants d'êtres humains lui auraient demandé une rançon pour libérer son proche. Selon les autorités, il s'agirait d'un exemple d'entrées illégales à quoi font face les gardes-frontières presque quotidiennement au Texas.

►À écouter aussi : États-Unis: à la frontière texane avec le Mexique, la désillusion des demandeurs d'asile

À moins d'un an de l'élection du prochain gouverneur du Texas, cette découverte arrange bien les Républicains. Ils n'arrêtent pas de demander la poursuite de la construction du mur et attaquent la nouvelle administration sur sa gestion des migrants à la frontière avec le Mexique depuis la prise de fonction de Joe Biden en janvier 2021.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, dans un tweet effacé depuis, a annoncé le renforcement de sa police des frontières et également qu'il comptait envoyer la facture à Joe Biden.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail