États-Unis : le gouverneur de Floride adopte une loi électorale controversée

Ron De Santis, le gouverneur de Floride. Photo prise le 6 janvier 2021.
Ron De Santis, le gouverneur de Floride. Photo prise le 6 janvier 2021. Getty Images via AFP - JOE RAEDLE

Après la Géorgie en mars dernier, c’est au tour de la Floride d’adopter une loi électorale restrictive. Le gouverneur de cet État, un proche de Donald Trump, a signé ce jeudi 6 mai un texte qui limite notamment le vote par correspondance. Les démocrates l’accusent de cibler les minorités.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Le gouverneur de Floride a signé la loi à l’aéroport de Palm Beach, à quelques encablures de la résidence de Donald Trump, lors d’une cérémonie diffusée en exclusivité sur Fox News. Ron de Santis a présenté le texte comme une nécessité pour « renforcer la confiance du public dans les élections ». La loi ajoute des obstacles au vote par correspondance, sans cesse dénoncé comme un vecteur de fraude par l’ancien président. Elle restreint aussi l’utilisation de boîtes de dépôts pour les bulletins de vote.

Les démocrates dénoncent une tentative pour éloigner des urnes les électeurs issus des minorités, et accusent le gouverneur de vouloir flatter les partisans de Donald Trump, d’entretenir le mythe d’une fraude électorale massive lors du dernier scrutin, alors qu’elle n’a jamais été démontrée.  Plusieurs associations de défense des droits civiques ont déposé un recours contre la loi devant la justice fédérale. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail