Elise Stefanik, une jeune pro-Trump entre dans la hiérarchie républicaine au Congrès américain

Elise Stefanik à Washington, aux États-Unis, le 14 mai 2021.
Elise Stefanik à Washington, aux États-Unis, le 14 mai 2021. REUTERS - EVELYN HOCKSTEIN

C’est un nouveau visage dans la hiérarchie du parti républicain qui confirme la mainmise de Donald Trump sur ses troupes. Elise Stefanik a été élue par les représentants du parti pour remplacer Liz Cheney comme numéro trois du parti à la Chambre. Cette élue de l’État de New York était soutenue par l’ancien président.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Lorsqu’elle est arrivée à la Chambre des représentants en 2014, Elise Stefanik était présentée comme une progressiste. Elle était à l’époque la plus jeune femme jamais élue au Congrès et affichait sa volonté de diversifier les rangs du parti conservateur.

Au début du mandat de Donald Trump, Elise Stefanik s’est opposée à l’ancien président. Elle jugeait la construction d’un mur à la frontière mexicaine « irréaliste » et critiquait les remarques racistes du locataire de la Maison Blanche.

Mais l’ambition politique de la jeune femme l’a conduit à opérer un tournant radical : elle est devenue l’un des plus ardents soutiens de l’ex-président et a voté contre la certification des résultats de l’élection de Joe Biden et a contribué à diffuser des théories conspirationnistes.

« Je vais me concentrer sur l’unité de notre parti », a-t-elle lancé juste après son élection. Elle a aussi remercié Donald Trump, un dirigeant essentiel du parti républicain, a-t-elle estimé. Au cours du mandat de l’ancien président, Elise Stefanik a pourtant plus souvent voté contre lui que Liz Cheney, qu’elle remplace dans la hiérarchie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail