Reportage

Covid: début de la vaccination des 12-15 ans aux États-Unis

Vaccination au Cohen Children's Medical Center de Northwell Health à New Hyde Park, New York, États-Unis, le 13 mai 2021 .
Vaccination au Cohen Children's Medical Center de Northwell Health à New Hyde Park, New York, États-Unis, le 13 mai 2021 . REUTERS - SHANNON STAPLETON

Aux États-Unis, les 12-15 ans peuvent désormais se faire vacciner contre le Covid-19 : les autorités sanitaires américaines viennent de donner le feu vert pour que ce groupe d'âge reçoive le vaccin Pfizer. C’est en tout 17 millions de jeunes qui sont éligibles. Une annonce globalement bien accueillie par des adolescents qui veulent retrouver sorties et insouciance.

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Carrie Nooten

Milo, 13 ans, tenait à se faire vacciner dès le premier jour où le vaccin anti-Covid serait disponible pour son groupe d’âge et retourner à sa vie d’ado. Alors vendredi soir, il est sorti soulagé du centre de vaccination de Times Square.  « C’est une grande étape que les enfants nous puissions être vaccinés, explique-t-il. Et c’est aussi important, car je ne veux pas l’attraper, mais je ne veux pas non plus le transmettre.  Et puis je veux aussi avoir le vaccin pour cet été : je veux pouvoir aller en colo en toute sécurité, aller en vacances, être avec ma famille… »

Il est venu avec son père, Paul. Lui en est sûr, la vaccination du plus grand nombre reste l’unique porte de sortie de la pandémie : « Nous espérions qu’il puisse le faire immédiatement. Le reste de la famille est vaccinée, y compris son frère de 16 ans. On veut pouvoir sortir manger à l’intérieur, et que tout le monde soit en sécurité. Nous avons fait vacciner nos enfants avec chaque vaccin possible pour toutes les autres maladies… et ceux qui ne le font pas sont fous ! »

Si Milo affirme que tous ses amis veulent se faire vacciner, la réalité est plus contrastée : de nombreux jeunes ne se sentent pas concernés. Les cas de Covid évoluent, il est vrai, généralement de façon moins grave pour leur tranche d’âge. Selon une étude, seuls les parents de 3 adolescents sur 10 de ce groupe d’âge sont prêts à faire vacciner leurs enfants immédiatement.

► À lire aussi : États-Unis: la levée du port obligatoire du masque pour les vaccinés sème la confusion

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail