Joe Biden exige un rapport des renseignements sur les origines du Covid-19 sous 90 jours

Le président américain a appelé, mercredi 26 mai, les services de renseignement américains à redoubler d'efforts pour trouver l'origine du Covid-19.
Le président américain a appelé, mercredi 26 mai, les services de renseignement américains à redoubler d'efforts pour trouver l'origine du Covid-19. Nicholas Kamm AFP/File

Joe Biden a appelé, mercredi 26 mai, les services de renseignement américains à « redoubler d'efforts » pour trouver l’origine du Covid-19. Longtemps balayée d'un revers de main par la plupart des experts, la théorie d'un accident de laboratoire à Wuhan, en Chine, est revenue en force ces dernières semaines dans le débat américain. 

Publicité

Avec notre correspondant aux États-Unis, Éric de Salve

Ces dernières semaines, Joe Biden avait déjà demandé au renseignement américain de répondre à la question que se pose le monde entier : quelle est l’origine du coronavirus ? Le Covid-9 a-t-il été transmis naturellement de l’animal à l’homme ou résulte-t-il, au contraire, d’un accident de laboratoire en Chine ?

Dans leur premier rapport, les agences américaines ne sont pas parvenues à trancher. Insatisfait, Joe Biden les appelle donc à « redoubler d'efforts » et leur donne donc 90 jours pour lui fournir un second rapport avec pour mission officielle de « nous rapprocher d’une conclusion définitive » sur ces deux scenarios qualifiés de probables par la Maison Blanche. 

« Faire pression sur la Chine »

Cette terminologie confirme le changement d’approche de l’administration Biden, qui considère désormais comme crédible la théorie d’un accident à l’institut de virologie de Wuhan, comme le pensait l’administration Trump. Dans son communiqué, Joe Biden pointe d’ailleurs directement Pékin : « Les États-Unis, écrit le président, continueront à travailler avec leurs partenaires à travers le monde pour faire pression sur la Chine afin qu’elle participe à une enquête internationale, complète et transparente, et basée sur des preuves. »

Quelques heures avant la diffusion du communiqué du président américain, Pékin avait accusé Washington de diffuser des théories « complotistes » sur les origines de la pandémie. La Chine a toujours farouchement combattu la théorie selon laquelle le Covid-19 aurait pu s'échapper d'un de ses laboratoires, en particulier de l'Institut de virologie de Wuhan, pointé du doigt par l'administration Trump. Mais cette semaine, un article du Wall Street Journal a relancé les spéculations dans le pays. En mars, après un séjour de quatre semaines à Wuhan début 2021, une étude conjointe d'experts de l'OMS et chinois avait jugé « extrêmement improbable » un accident de laboratoire.

► À lire aussi : Origines du Covid-19: des scientifiques réclament une nouvelle enquête

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail