Le Sénat américain approuve un ambitieux plan pour contrer la Chine dans le domaine technologique

Le président de la minorité républicaine au Sénat, le 8 juin 2021, au Capitole.
Le président de la minorité républicaine au Sénat, le 8 juin 2021, au Capitole. REUTERS - EVELYN HOCKSTEIN

Le Sénat américain a adopté, mardi 8 juin, un projet de loi prévoyant des investissements très importants dans les domaines de la science et des technologies. Il est présenté comme un plan historique pour contrer la menace économique de la Chine et son modèle « autoritaire ». 

Publicité

La défense de l'économie américaine fait consensus au Congrès. Le Sénat américain a adopté, mardi, un projet de loi présenté comme « historique » prévoyant des investissements ambitieux dans la science et les technologies. 

Le plan prévoit plus de 170 milliards de dollars (plus de 139 milliards d'euros environ) pour soutenir la recherche et le développement dans les technologies du futur, mais aussi d'inciter les entreprises américaines à produire aux États-Unis des pièces comme les semi-conducteurs, indispensables à son industrie, mais principalement fabriqués en Asie. 

Encourager la production de semi-conducteurs

Face aux Chinois qui investissent plus de 150 milliards de dollars dans les nouvelles technologies, le plan américain prévoit 52 milliards de dollars rien que pour la fabrication de puces et de semi-conducteurs.

Les 120 milliards de dollars restants iront à la National Science Foundation, une agence gouvernementale chargée de soutenir la recherche dans des domaines clés comme l'intelligence artificielle ou l'informatique quantique. 

Sans oublier, un milliard et demi de dollars pour accélérer le développement de la 5G, qui reste l'un des points de tension avec la Chine. 

Gagner la bataille du XXIe siècle

Retrouver une indépendance économique et conserver sa place de leader économique mondial sont les objectifs de ce plan très ambitieux voulu par Joe Biden, qui a déclaré que les États-Unis étaient engagés « dans une compétition pour gagner le XXIe siècle ». « Au moment où d'autres pays continuent à investir dans leurs propres activités de recherche et de développement, nous ne pouvons pas prendre du retard. L'Amérique doit conserver sa position de nation la plus innovante et productive au monde », a ajouté le président américain.

Ce mardi, le Sénat a montré son unité. Démocrates et républicains ont voté ensemble en faveur d'un plan d'investissements qualifié d'historique. Le texte a été approuvé par 68 voix contre 32 au Sénat et doit désormais être adopté définitivement, à une date qui n'a pas encore été fixée, par la Chambre des représentants avant d'être promulgué par Joe Biden.

S'unir contre un ennemi commun chinois, c'est bien la seule chose sur laquelle s'entendent les démocrates et les républicains selon Philip Golub, professeur de sciences politiques et de relations internationales à l’Université américaine de Paris.

Dix-neuf républicains ont voté pour un programme d'investissement important de la part de l'État américain. Donc une intervention directe de l'État américain dans l'économie. Ce qui dans des temps relativement anciens aurait été inconcevable.

Philip Golub, professeur de sciences politiques et de relations internationales à l’Université américaine de Paris

► À écouter aussi : États-Unis, un plan pour contrer la Chine: «Un défi stratégique, géo-économique et géopolitique»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail