Colombie: la contestation anti-Duque cause une chute brutale dans les exportations de café

Les manifestants antigouvernementaux bloquent régulièrement les routes depuis fin avril, rendant plus difficile l'exportation de café. Ici, lors d'une manifestation à Medellin, le 9 juin 2021.
Les manifestants antigouvernementaux bloquent régulièrement les routes depuis fin avril, rendant plus difficile l'exportation de café. Ici, lors d'une manifestation à Medellin, le 9 juin 2021. © Joaquin Sarmiento, AFP

La Colombie subit une chute vertigineuse des exportations de café, avec moins de 52 % en mai par rapport à la même période de 2020. Une situation provoquée par les manifestations contre le gouvernement du président Ivan Duque qui ont bloqué les routes, selon le secteur.

Publicité

Alors que la Colombie est depuis fin avril en proie à une importante mobilisation sociale contre le gouvernement de droite du président Ivan Duque, les manifestants en colère mettent en place des barrages sur les principaux axes routiers. Ce qui empêche l’acheminement des grains de café vers les ports.

La Fédération nationale des caféiculteurs (FNC) s’inquiète des conséquences économiques pour des milliers de petits producteurs : en raison des retards de livraisons qui s’accumulent, ils perdent des clients à l’étranger. Et le secteur fait en effet vivre près de 540 000 familles paysannes et les revenus d’environ 3 millions de personnes en dépendent.

« En mai (...) en conséquence des barrages, les exportations de café de Colombie ont chuté de 52 %, à 427 000 sacs de 60 kg, contre 894 000 le même mois de 2020 », a indiqué la FNC dans un communiqué. Sur l'année, les exportations ont toutefois augmenté de 7 % à plus de 4,9 millions de sacs, contre 4,6 millions au cours des cinq premiers mois de 2020, selon la même source

La production du café est l’un des piliers de l’économie colombienne. Le pays est le troisième producteur mondial après le Brésil et le Vietnam, et le premier pour sa production « arabica doux », une variété apprécié pour son goût et considérée comme de meilleure qualité. Le café est également l'un des principaux produits d'exportation du pays, après le pétrole et les minéraux.

Depuis le 28 avril, au moins 61 personnes sont mortes et plus de 2 400 autres ont été blessées dans le mouvement social, selon les autorités et le Défenseur du peuple, entité publique de protection des droits humains.

 À lire aussi Le café cherche toujours une production vertueuse

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail