Covid-19 : Cuba accélère la vaccination malgré le manque de seringues

Centre de vaccination à La Havane, le 12 mai 2021.
Centre de vaccination à La Havane, le 12 mai 2021. REUTERS - ALEXANDRE MENEGHINI

Le pays communiste des Caraïbes est le seul à avoir développé ses propres vaccins contre la Covid-19, qui sont encore en phase de test, mais la situation épidémiologique pousse à accélérer l’immunisation. La population de la Havane est à présent vaccinée à grande échelle, tout comme les personnels de santé dans tout le pays, autant que possible, car le pays manque de seringues pour injecter son vaccin.

Publicité

Avec notre correspondante à la Havane, Domitille Piron

Immuniser rapidement, c’est l’objectif que s’est fixé Cuba avec ses candidats vaccins contre le Covid-19. Toujours pas approuvé en tant que tel, le vaccin Abdala, 100% cubain, est désormais injecté à la population de la Havane en fonction de l’incidence du coronavirus dans les différents quartiers de la capitale.

Il aura fallu attendre la donation de 380 000 seringues en provenance d’Argentine pour pouvoir commencer à vacciner la population havanaise à grande échelle. En province également, on souhaite mettre un coup d’accélérateur à la vaccination malgré les difficultés, comme l’explique le docteur Julio, à l’hôpital central de Cienfuegos. « Ce sont les organisations d’amitié avec Cuba qui ont permis d’obtenir des seringues et qui nous en ont envoyé pour pouvoir vacciner la population. Mais réellement cela nécessite beaucoup d’effort. »

L’impact du blocus

L’efficacité du vaccin n’est pas encore prouvée mais tout le monde veut recevoir sa dose et le système de santé cubain organisé par quartier permet de fait d’organiser rapidement cette vaccination massive, mais il faut jongler avec les problèmes d’approvisionnement du matériel, dû à l’embargo américain selon les Cubains, comme Alejandro Morejon. « Notre situation économique tout le monde la connait, et la situation avec le blocus aussi, ce qui fait que c’est très difficile de maintenir notre système de santé. Oui, il y a des manques mais on parvient toujours à tout résoudre le plus rapidement possible. »

Un optimisme très cubain, que ces vaccins Abdala et Soberana viennent renforcer alors que la situation épidémiologique et économique ne s’améliore pas.

► À écouter aussi : Grand reportage: Cuba malgré la crise, les jeunes à l’initiative

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail