États-Unis: Joe Biden veut lutter contre la hausse de la violence armée

Le président américain Joe Biden évoquant sa volonté d'enrayer la violence armée aux États-Unis, le 23 juin 2021.
Le président américain Joe Biden évoquant sa volonté d'enrayer la violence armée aux États-Unis, le 23 juin 2021. © Susan Walsh/AP

Le président américain a présenté une série de mesures pour tenter de lutter contre la violence armée. Aux États-Unis, les homicides ont augmenté de près de 30 % entre 2019 et 2020. Joe Biden a pressé les élus du Congrès à durcir la législation sur les armes, et a annoncé un renforcement immédiat des contrôles pour que soient appliquées les lois existantes.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

« Nous devons nous unir maintenant, démocrates et républicains, pour assurer la sécurité des Américains » lance Joe Biden. Mais le président le sait bien : il est peu probable que le Congrès adopte la moindre législation pour renforcer le contrôle des armes à feux. À défaut, il entend faire appliquer sans faille la réglementation en cours. 

Joe Biden sur la hausse de la criminalité

Cela ne devrait pas être un problème de couleur politique c’est un problème américain. Nous ne changeons pas la constitution, nous l’appliquons, en étant raisonnable. Nous nous attaquons aux personnes nocives qui font du mal et mettent nos communautés et notre pays en danger.

Des fonds fédéraux pour les villes les plus touchés

« Il y aura une tolérance zéro pour les vendeurs d’armes qui violent volontairement les lois et réglementations existantes. Je répète : tolérance zéro, insiste le président américain. Si vous vendez une arme à quelqu’un qui n’a pas le droit d’en acheter une mon message est le suivant : nous vous trouverons, et nous suspendrons votre licence de vente d’armes. Nous nous assurerons que vous ne pourrez plus vendre la mort et le chaos dans nos rues. »

Joe Biden veut aussi distribuer des fonds fédéraux à la police des villes les plus touchées par la violence armée, financer des programmes communautaires pour éviter à la jeunesse des quartiers difficiles d’être désœuvrée pendant l’été, une saison traditionnellement propice aux incidents armés… « Nous savons quelles sont les politiques qui fonctionnent », ajoute le président avant de déplorer « malheureusement elles ont été vidées de leur substance et terriblement sous financées ».

►À lire aussi : États-Unis: un juge annule l'interdiction des armes d'assaut en Californie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail