L'espérance de vie des Américains a chuté d'un an et demi en 2020

Aux États-Unis, le Covid-19 a touché beaucoup plus sévèrement les Noirs et les Latinos que les Blancs.
Aux États-Unis, le Covid-19 a touché beaucoup plus sévèrement les Noirs et les Latinos que les Blancs. AP - Mark Lennihan

L’espérance de vie est en baisse aux États-Unis. Elle a chuté d’un an et demi l’an dernier. C’est la plus forte baisse enregistrée depuis la Seconde Guerre mondiale. Les chiffres ont été publiés ce mercredi 21 juillet par l’Agence fédérale de santé publique. La pandémie de coronavirus explique la majeure partie de ce déclin.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

En 2019, les Américains vivaient en moyenne jusqu’à près de 79 ans. L’année dernière l’espérance de vie est tombée à 77 ans et quatre mois. Les minorités enregistrent un déclin plus important que les Blancs : la durée de vie des Afro-Américains a chuté de 2,9 ans. Celle des Latinos enregistre une chute encore plus importante avec trois ans de moins qu’en 2019.

Ces chiffres illustrent les disparités raciales face à la pandémie : le Covid-19 a touché beaucoup plus sévèrement les Noirs et les Latinos que les Blancs. Ils exercent des métiers plus exposés à la circulation du virus, ont continué à emprunter les transports publics pendant les pics de contamination et ont moins de facilité d’accès aux soins.

Selon les experts, ce déclin de l’espérance de vie des Américains révèle aussi la recrudescence des overdoses aux États-Unis. Elles ont causé 93 000 morts en 2020, un chiffre en hausse de 30%, en particulier du fait de la consommation répandue de Fentanyl, un opiacé de synthèse cent fois plus fort que la morphine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail