Californie: une compagnie d'électricité veut enterrer ses câbles pour éviter les incendies

Des lignes électriques à haute tension de Pacific Gas and Electric à Santa Rosa en Californie, le 20 novembre 2019 (Image d'illustration).
Des lignes électriques à haute tension de Pacific Gas and Electric à Santa Rosa en Californie, le 20 novembre 2019 (Image d'illustration). © JUSTIN SULLIVAN/Getty Images via AFP

Mis en cause dans le départ d'un nouvel incendie en Californie, le fournisseur d'électricité Pacific Gas and Electricic a annoncé des mesures afin que d'éviter que ses équipements ne soient impliqués dans d'autres départs de feux.

Publicité

Pacific Gas and Electric a l'intention d'enterrer plus de 16 000 kilomètres de lignes électriques. Un projet de longue haleine : il faudra au moins dix ans et des dizaines de milliards de dollars pour y parvenir. L'impact pourrait être un peu plus rapide. Les travaux commenceront dans les zones où le risque d'incendie est le plus élevé.

Ces mesures devaient être annoncées dans plusieurs mois, mais Pacific Gas and Electric a accéléré son calendrier après avoir été mis en cause dans le départ d'un nouvel incendie mi-juillet, le Dixie Fire.

Ce dernier brûle à seulement quelques kilomètres de là où une étincelle provoquée par une ligne à haute tension de PG&E avait déclenché en 2018 l'incendie le plus meurtrier de l'histoire récente de la Californie, faisant 86 morts et détruisant 18 000 bâtiments dans la région de Paradise.

PG&E a plaidé coupable de 84 homicides involontaires. Elle s'est aussi engagé à payer des milliards de dollars pour plusieurs incendies, au point d'entraîner sa mise en faillite.

D'autres solutions avaient émergé au cours des dernières années : des entreprises avaient décidé de procéder à des coupures de courant préventives par temps chaud et venteux. Une mesure impopulaire et critiquée par le gouverneur de Californie Gavin Newsom, qui avait aussi reproché à PG&E des « décennies de négligences ». L'opérateur est accusé de longue date de faire passer les profits avant la sécurité.

► À lire aussi : De nouveaux incendies géants dans l'Ouest des États-Unis

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail