Face au variant Delta, retour des masques dans les zones à risque aux États-Unis

Une affichette indiquant que le masque est obligatoire dans l'Université d'État de Jackson aux États-Unis, le 27 juillet 2021.
Une affichette indiquant que le masque est obligatoire dans l'Université d'État de Jackson aux États-Unis, le 27 juillet 2021. © Rogelio V. Solis/AP

Face à l’accroissement du nombre d’infections dues au variant Delta, les autorités sanitaires américaines recommandent le port du masque à l’intérieur des lieux publics y compris pour les personnes vaccinées. Elles demandent également aux professeurs de porter un masque à leur retour en classe. Un retour en arrière pour les Américains.

Publicité

Avec notre correspondance à Washington, Anne Corpet

L’affichette indiquant l’obligation de porter le masque est de retour à l’entrée de la Maison Blanche et des bâtiments publics de Washington. La vaccination reste efficace, mais le Centre de prévention des maladies (CDC) fait part de son inquiétude. En de rares occasions, les personnes immunisées peuvent en effet transmettre le virus à celles qui n’ont pas reçu leur dose de sérum.

« Dans les zones où la transmission du Covid-19 est importante, le CDC recommande aux personnes entièrement vaccinées de porter des masques dans les lieux publics en intérieur », a déclaré Rochelle Walensky, directrice de l'organisation gouvernementale.

Les républicains protestent

Le nombre d’infections est en forte hausse notamment dans le sud du pays, majoritairement républicain et hostile à la vaccination. Le retour du masque a aussitôt été dénoncé par Donald Trump. « On ne reviendra pas en arrière on n’imposera pas le masque à nos enfants », a tempêté l’ex-président.

Son fidèle allié le chef de la minorité républicaine à la chambre lui emboîté le pas. Kevin McCarthy déclare : « C’est une consigne imaginée par des responsables gouvernementaux libéraux qui veulent continuer à vivre dans un état de pandémie perpétuelle ». Mais les faits sont là : les contaminations augmentent sur 90% du territoire américain.

►À lire aussi : Covid-19: New York et la Californie poussent à la vaccination de leurs fonctionnaires

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail