Au Brésil, l’Église de nouveau touchée par un scandale sexuel

Le pape François célébrant une messe à Sao Paulo lors de sa visite au Brésil en juillet 2013. (Photo d'illustration).
Le pape François célébrant une messe à Sao Paulo lors de sa visite au Brésil en juillet 2013. (Photo d'illustration). AFP - GABRIEL BOUYS

Après trois ans d’enquête autour d’un prétendu scandale sexuel au Brésil, un évêque a finalement remis sa démission. Démission acceptée par le Vatican cette semaine.

Publicité

Avec notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard

La Conférence nationale des évêques brésiliens a communiqué la décision du Saint-Siège sans la commenter. Tomé Ferreira da Silva était l’évêque de Sao José de Rio Preto, une ville de l’intérieur de l’État de Sao Paulo. Son successeur, nommé par le Vatican, a demandé aux fidèles de prier pour lui.

Agé de 60 ans, l’évêque Tomé faisait déjà l’objet d’une enquête du Vatican. On le soupçonnait d’implication dans un scandale sexuel et d’avoir imposé la loi du silence dans son diocèse, où il était en poste depuis près de dix ans. C’est à la suite de la diffusion d’une vidéo compromettante sur les réseaux sociaux que le religieux a remis sa démission.

Affaires récurrentes de pédophilie

L’Église catholique brésilienne est périodiquement secouée par de tels scandales. Il y a deux ans, un autre évêque de l’intérieur de l’État de Sao Paulo avait lui aussi démissionné pour ne pas avoir dénoncé des affaires de pédophilie. Il était également accusé de malversations financières.

Au début de l’année, l’archevêque de Belem, en Amazonie, a lui aussi été accusé par quatre séminaristes d’attouchements sexuels.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI